En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.66 PTS
-0.29 %
4 838.00
-0.54 %
SBF 120 PTS
3 882.89
-
DAX PTS
11 136.20
-
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.135
-0.16 %

Négociations sur rachat du studio Weinstein toujours en cours

| AFP | 245 | Aucun vote sur cette news
Photo prise le 23 mai 2017 montrant le producteur américain Harvey Weinstein à une fête De Grisogono Party, en marge du 70ème festival de Cannes
Photo prise le 23 mai 2017 montrant le producteur américain Harvey Weinstein à une fête De Grisogono Party, en marge du 70ème festival de Cannes ( Yann COATSALIOU / AFP/Archives )

Les négociations concernant le rachat de la Weinstein Company, le studio fondé par Harvey Weinstein et son frère Robert, se poursuivaient lundi malgré l'action en justice intentée dimanche par le procureur de l'Etat de New York, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Dans cette action, le procureur Eric Schneiderman accuse la Weinstein Company et les frères Weinstein de violations des droits de l'homme, des droits individuels, et du droit du travail.

Le document de l'assignation décrit un véritable système organisé au sein du studio pour "faciliter" les agissements d'Harvey Weinstein, accusé par plus de cent femmes de harcèlement sexuel, agression sexuelle et viol.

Le procureur estime également que l'offre de rachat de la Weinstein Company qui tient actuellement la corde ne prévoirait pas une indemnisation "adéquate" des victimes.

Selon plusieurs médias américains, l'assignation aurait eu pour effet immédiat de faire capoter les négociations de rachat.

Mais une source proche du dossier a indiqué à l'AFP que les discussions se poursuivaient lundi, à la mi-journée, avec le groupe d'investisseurs emmené par une ex-responsable de l'administration Obama, Maria Contreras-Sweet.

"Les commentaires du procureur ont donné une nouvelle perspective à ce rachat", a admis la source, mais n'ont pas pour autant fait dérailler les négociations, qui demeuraient lundi "très fluides".

Contactée par l'AFP, la banque d'investissement Moelis & Company, mandatée pour gérer la transaction, s'est refusée à tout commentaire.

Le consortium, mené par Maria Contreras-Sweet (62 ans), qui fut directrice de l'agence fédérale des PME durant le second mandat présidentiel de Barack Obama, de 2014 à 2017, a soumis une offre qui porte sur l'ensemble des actifs de la société.

Selon le site Deadline, le groupe d'investisseurs aurait proposé la création d'un fonds d'indemnisation des victimes présumées d'Harvey Weinstein.

Le groupe d'investisseurs se serait également engagé à conserver la majorité des employés de la société, toujours selon le site spécialisé.

L'offre serait d'environ 500 millions de dollars, selon les médias américains, dont 275 millions pour la seule prise de participation, le solde prenant en compte la dette ainsi qu'une augmentation de capital.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Sanofi a obtenu l'autorisation de commercialiser au Royaume-Uni son vaccin antgrippal trivalent (Split Virion, Inactivated) à haute dose, destiné aux personnes âgées de 65 ans et plus.source : AOF

Publié le 22/01/2019

En parallèle de sa publication trimestrielle, Soitec a annoncé le renforcement de sa collaboration avec Samsung Foundry afin de garantir l'approvisionnement en plaques de silicium sur isolant…

Publié le 22/01/2019

Bonduelle a engagé des discussions avec la société américaine Seneca Foods Corporation visant l'acquisition de son usine de Lebanon (Pennsylvanie, USA). « Cette usine, destinée au…

Publié le 22/01/2019

Getlink (ex-Eurotunnel) a publié un chiffre d’affaires consolidé de 1,079 milliard d’euros au titre de son exercice 2018, soit une hausse de 5% à taux de change constant. « Getlink poursuit…

Publié le 22/01/2019

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…