En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 416.08 PTS
-0.58 %
5 423.00
-0.45 %
SBF 120 PTS
4 338.34
-0.46 %
DAX PTS
12 691.29
-0.58 %
Dowjones PTS
25 130.44
-0.27 %
7 384.41
-0.08 %
Nikkei PTS
22 764.68
-0.13 %

Négociations du Brexit: une "nouvelle dynamique" mais encore du travail à faire, selon Barnier

| AFP | 275 | Aucun vote sur cette news
Le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, et le négociateur en chef du Brexit pour le Royaume-Uni, David Davis, donnent conjointement une conférence de presse à Bruxelles, le 25 septembre 2017
Le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, et le négociateur en chef du Brexit pour le Royaume-Uni, David Davis, donnent conjointement une conférence de presse à Bruxelles, le 25 septembre 2017 ( JOHN THYS / AFP )

Le négociateur en chef du Brexit pour le Royaume-Uni David Davis a estimé jeudi que "des pas en avant décisifs" avaient été réalisés lors de la dernière session de négociations avec l'UE, même si selon son homologue européen Michel Barnier, il "reste du travail à faire".

"Nous réalisons des progrès considérables" sur les sujets qui comptent, a affirmé M. Davis à l'issue du quatrième cycle de négociations entre l'UE et le Royaume-Uni qui s'est tenu cette semaine à Bruxelles.

M. Barnier a toutefois tempéré l'enthousiasme de son collègue britannique, même s'il a pris acte de la "nouvelle dynamique" instillée par le discours de la Première Ministre britannique Theresa May vendredi dernier en Italie.

"Je trouve positif que le discours de Theresa May ait permis de débloquer une situation et de donner une nouvelle dynamique à cette négociation", a ainsi commenté le Français.

"Mais nous sommes loin encore d'atteindre le moment - il faudra plusieurs semaines ou plusieurs mois - où nous pourrons constater des progrès suffisants sur le principe de ce retrait ordonné", a immédiatement ajouté M. Barnier.

Les Britanniques pressent leurs homologues européens d'accéder à la deuxième phase des négociations au cours de laquelle sera abordée la question de la future relation entre les deux parties.

Les 27 ont conditionné ce passage, prévu dans un calendrier initial à l'automne 2017, à des "progrès significatifs" dans les trois domaines désignés prioritaires: la garantie des droits des citoyens, l'Irlande et le "solde des comptes" entre Londres et l'UE.

Or il semble de plus en plus compromis que les 27 pourront constater des avancées significatives lors du prochain sommet européen les 19 et 20 octobre à Bruxelles.

Parmi les sujets qui coincent, Michel Barnier a souligné l'incapacité pour les deux camps de s'entendre sur l'autorité de la Cour de justice de l'UE (CJUE), qu'il souhaite voir jouer un "rôle indispensable" dans la garantie des droits des citoyens de l'UE installés au Royaume-Uni une fois le Brexit acté.

Les Britanniques ont, eux, proposé d'intégrer pleinement l'accord de retrait dans la loi britannique, pour que les ressortissants européens puissent s'adresser aux tribunaux du pays en cas de problème.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, près de Londres, Airbus annonce avoir engrangé 431 commandes d’avions et engagements. Le groupe aéronautique européen a recensé 93…

Publié le 19/07/2018

Les autorités européennes de la concurrence vont ouvrir une enquête approfondie sur l'offre de Thales sur le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, selon les informations de Reuters. La…

Publié le 19/07/2018

Avec 528 nouvelles commandes et engagements.

Publié le 19/07/2018

La CE entendrait ouvrir une enquête approfondie sur l'offre d'acquisition de Thales sur Gemalto pour 4,8 milliards d'euros

Publié le 19/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 4), Airbus a fait part d’une commande additionnelle de 34 avions A330-900neo de la part de la compagnie aérienne malaisienne AirAsia. Au…