En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 782.22 PTS
+0.84 %
4 767.5
+0.70 %
SBF 120 PTS
3 796.25
+0.71 %
DAX PTS
10 708.97
+0.82 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+0.00 %
1.138
+0.26 %

Négociation sur l'assurance chômage: la CFDT ne pratique pas "la chaise vide", selon Berger

| AFP | 272 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, le 17 octobre 2017 à Paris
Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, le 17 octobre 2017 à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a affirmé dimanche que le syndicat devait "assumer ses responsabilités" et n'entendait pas pratiquer la politique de la "chaise vide" dans les négociations sur la convention de l'assurance chômage.

Le gouvernement a réclamé vendredi que la future négociation sur l'assurance chômage permette de réaliser de 3 à 3,9 milliards d'euros d'économies en trois ans, ce que les partenaires sociaux ont dénoncé comme une "logique uniquement budgétaire".

Les huit organisations syndicales et patronales qui gèrent paritairement l'assurance chômage, à travers l'Unédic, ont souhaité se laisser du temps pour décider de négocier ou non. Si elles refusent, l'Etat prendra la main. Dans le cas contraire, les partenaires sociaux auront quatre mois pour aboutir à un accord.

"S'il n'y a pas de négociation, c'est l'Etat qui récupère l'assurance chômage et à chaque fois (...) que l'Etat a récupéré l'assurance chômage, c'était des droits en moins pour les demandeurs d'emploi", a déclaré M. Berger au micro de l'émission Le Grand Jury, sur RTL.

"Il y a un risque énorme à laisser le terrain à l'Etat seul", a-t-il estimé.

"Si la stratégie (du gouvernement) c'est de dire +on fait en sorte qu'ils n'ouvrent pas de négociation+, je pense qu'on ne tombera pas dans le piège", a indiqué M. Berger.

"La CFDT ne pratique ni la chaise vide, ni le chèque en blanc", a expliqué le responsable, qui souhaite toutefois attendre l'arrivée "lundi ou mardi" de la lettre de cadrage envoyée par le gouvernement aux partenaires sociaux, avant d'annoncer sa décision.

"La CFDT doit assumer ses responsabilités", a-t-il martelé, réaffirmant la volonté du syndicat de "refonder le système (…) et ne pas pénaliser" les demandeurs d'emploi.

M. Berger a également rappelé que la dégressivité des allocations-chômage constituait une "ligne rouge" pour la CFDT. "Aucune étude économique sur les systèmes d'assurance chômage dans le monde n'a prouvé l'efficacité de la dégressivité", a-t-il affirmé.

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a jugé vendredi qu'il appartenait aux partenaires sociaux, et non au gouvernement, de "définir si, parmi les formules, ils veulent la dégressivité ou autre chose".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Avianca revoit ses ambitions à la baisse...

Publié le 11/12/2018

Novacyt, spécialiste du diagnostic clinique, a annoncé certaines décisions consécutives à la revue stratégique de la division opérationnelle NOVAprep...

Publié le 11/12/2018

A la suite de la déclaration du Président de la République, Arthur Sadoun, président du directoire de Publicis a décidé l'attribution d'une prime de 1 000 euros à tous les collaborateurs du…

Publié le 11/12/2018

Cellectis a nommé William (Bill) Monteith en qualité de Vice-président senior U.S. manufacturing. Cette nomination s’inscrit dans le projet de Cellectis d’établir des capacités de production…

Publié le 11/12/2018

Getlink (ex-Eurotunnel) vient de faire état de son trafic Navettes pour le mois de novembre 2018. Le concessionnaire du tunnel sous la Manche explique que plus de 151 000 camions ont été…