En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Moscovici accuse certains pays européens d'être des "trous noirs fiscaux"

| AFP | 567 | 5 par 1 internautes
Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici à Bruxelles le 18 janvier 2018
Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici à Bruxelles le 18 janvier 2018 ( EMMANUEL DUNAND / AFP )

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a accusé jeudi certains pays européens d'être des "trous noirs fiscaux" et promis d'exercer une "pression intelligente" à leur encontre.

"Certains pays européens sont des trous noirs fiscaux (...) A l'évidence beaucoup de pays de l'Union européenne sont des lieux où l'optimisation fiscale agressive trouve sa place. Je cherche comment répondre à cela", a déclaré M. Moscovici lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

"Si vous vous apercevez que les flux fiscaux vont vers tel ou tel pays qu'on connaît: l'Irlande, les Pays-Bas, le Luxembourg, Malte, Chypre (...), dialoguons sur la manière de résorber les choses", a-t-il dit, en soulignant que ces Etats n'étaient pas des paradis fiscaux.

Les 28 pays de l'UE se sont dotés le 5 décembre 2017, pour la première fois de leur histoire, d'une liste noire de 17 paradis fiscaux, opérant hors de leurs frontières.

Juste avant la publication de cette liste, l'ONG Oxfam avait pointé du doigt quatre pays européens: l'Irlande, le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas, qui auraient dû, selon elle, figurer sur cette même liste si les critères européens leur étaient appliqués.

Mardi prochain, lors de leur prochaine réunion à Bruxelles, les 28 ministres des Finances de l'UE devraient sortir huit pays -- dont le Panama -- de la liste noire.

Ces huit juridictions ont en effet fourni des engagements de réformes en matière fiscale, ce qui devrait les faire passer sur la liste dite "grise", où ils sont alors sous surveillance étroite.

"Toute réduction de la liste noire pourra être lue comme un affaiblissement et il n'y a pas de secret, à la prochaine réunion des ministres des Finances de l'UE, la liste va fondre", a précisé M. Moscovici.

Par conséquent, il a appelé les 28 Etats membres à "prendre la décision dès mardi (prochain) de rendre transparents les engagements" de tous les pays sur la liste grise.

Une demande également adressée par les eurodéputés Verts à la présidence du Conseil de l'UE (qui représente les 28 Etats membres).

"Nous ne pouvons pas accepter que les Etats membres négocient en catimini des exemptions pour les paradis fiscaux qui ont leurs faveurs", a estimé la vice-présidente de la commission d'enquête sur les Panama Papers, l'eurodéputée écologiste française Eva Joly, citée dans un communiqué.

La liste grise, qui comprenait 47 pays le 5 décembre 2017, complétée par les 8 nouveau (le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et Barbade), devrait atteindre mardi le nombre de 55.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…