5 296.68 PTS
-0.24 %
5 304.0
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 248.55
-0.07 %
DAX PTS
12 462.32
+0.00 %
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.00 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Montages fiscaux: l'UE s'apprête à trancher le cas Amazon

| AFP | 199 | Aucun vote sur cette news
Le Financial Times assure que la Commission européennes va condamner Amazon à rembourser des centaines de millions d'euros au fisc luxembourgeois
Le Financial Times assure que la Commission européennes va condamner Amazon à rembourser des centaines de millions d'euros au fisc luxembourgeois ( David Ryder / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

La Commission européenne s'apprête à annoncer mercredi une décision concernant le géant américain Amazon, auquel elle reproche des montages fiscaux au Luxembourg, ont indiqué mardi à l'AFP deux sources proches du dossier.

Cette annonce survient un peu plus d'un an après le coup de tonnerre provoqué par la condamnation de l'américain Apple par Bruxelles à rembourser à l'Irlande plus de 13 milliards d'euros d'"avantages fiscaux indus", au grand dam de Washington.

Selon le quotidien britannique Financial Times à paraître mercredi, l'exécutif européen va condamner Amazon à rembourser des centaines de millions d'euros aux autorités fiscales luxembourgeoises qui lui ont accordé "des subventions déguisées". Le siège européen d'Amazon est situé au Grand-Duché.

Sollicités par l'AFP, ni la Commission européenne, ni Amazon, ni le gouvernement luxembourgeois n'ont voulu faire de commentaire.

La décision de la Commission européenne intervient presque trois ans jour pour jour après l'ouverture de son enquête approfondie contre Amazon, le 7 octobre 2014.

Cette enquête porte sur un accord passé en 2003 entre Amazon et les autorités luxembourgeoises, soupçonnées de lui avoir octroyé des avantages fiscaux indus.

Amazon et Apple ne sont pas les seules grandes multinationales dans le collimateur de la Commission européenne pour avantages fiscaux indus.

En octobre 2015, l'exécutif européen avait exigé de Starbucks et Fiat le remboursement des aides reçues "illégalement" respectivement par les Pays-Bas et le Luxembourg. Ces deux pays, comme l'Irlande, ont fait appel de la décision de la Commission.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

+59% de croissance...

Publié le 23/02/2018

Le groupe doit financer sa mue : il pioche dans son rendement.

Publié le 23/02/2018

48 euros dans le viseur

Publié le 23/02/2018

Vallourec rebondit timidement (+1,1% à 4,4 euros) après trois séances de baisse, dont une chute marquée de plus de 11% jeudi dans le sillage de sa...

Publié le 23/02/2018

De solides indications

CONTENUS SPONSORISÉS