5 410.86 PTS
+0.58 %
5 409.00
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 306.83
+0.58 %
DAX PTS
13 134.18
+0.97 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.00 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mois d'août au beau fixe pour le marché automobile français

| AFP | 217 | Aucun vote sur cette news
Le stand de Renault au Salon automobile de Genève, le 7 mars 2017
Le stand de Renault au Salon automobile de Genève, le 7 mars 2017 ( Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

Le marché automobile français a bouclé le mois d'août sur un bond de 9,42% par rapport à la même période de 2016, confortant la croissance observée depuis le début de l'année, selon des statistiques publiées vendredi.

Alors que 107.462 voitures particulières neuves ont été mises en circulation le mois dernier dans l'Hexagone, le groupe Renault, avec des immatriculations en hausse de 12,36%, a davantage bénéficié de la tendance que son concurrent PSA (+7%), a précisé le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) dans un communiqué.

Ces chiffres recouvrent des situations différentes selon les marques. Chez PSA, Peugeot s'offre une croissance de 10,78% sur un an, disant bénéficier du succès de ses SUV (4x4 urbains) 2008, 3008 et 5008, ces deux derniers ayant été renouvelés de fraîche date.

Toujours au sein de PSA, Citroën, malgré la montée en puissance de sa nouvelle C3, progresse moins (+1,95%) que la marque au lion, tandis que l'enseigne aux aspirations haut de gamme DS, faute de nouveautés commercialisées, reste dans le rouge (-5,76%) sur des volumes de surcroît très faibles.

Le tableau se révèle également contrasté chez Renault, où la progression pourtant vigoureuse de la marque au losange (+8,74%) est éclipsée par celle du spécialiste du bas coût Dacia (+21,77%).

Les deux fabricants français s'arrogent à eux deux un peu plus de la moitié de leur marché national en août, PSA (26,67% des immatriculations) surclassant toujours en volume son rival (24,09%).

Sur les huit premiers mois de 2017, le marché progresse dans son ensemble de 4,25% par rapport à la même période de l'année dernière, à 1,39 million d'unités. Le CCFA a dit début juillet tabler pour l'année entière sur une hausse de 3% à 4% par rapport à 2016, quand 2,015 millions de voitures neuves avaient été écoulées.

- Jackpot Micra pour Nissan -

Les deux grands groupes français font un peu moins bien que la moyenne depuis janvier, PSA voyant ses immatriculations croître de 3,88% et Renault de 2,89%, selon le CCFA.

Toujours premier importateur avec 13,03% du marché le mois dernier, le groupe Volkswagen enregistre une progression de ses immatriculations de 6,26%, la méforme d'Audi (-1,89%) n'étant que partiellement compensée par le succès de Skoda (+32,76%) et Seat (+10,4%) dont les gammes se sont elles aussi enrichies de SUV ces derniers mois. La marque Volkswagen gagne quant à elle 6,98%.

Grâce à une percée de 15,7% de ses volumes, fruit d'une gamme rajeunie et notamment renforcée par un 4x4 urbain, le spécialiste des hybrides Toyota se hisse à la quatrième place et atteint 5,29% des immatriculations françaises en août.

Le Japonais surclasse le spécialiste allemand du haut de gamme BMW qui, en incluant sa marque Mini, règne sur 4,66% du marché, ses volumes n'ayant progressé que de 1,69% le mois dernier.

Sixième en volume avec 4,3% de part de marché, Nissan, partenaire de Renault, s'offre une croissance explosive de 51,23% en août, nourrie par l'arrivée récente dans la gamme de la petite Micra qui est fabriquée dans l'usine du groupe au Losange à Flins (Yvelines).

Le groupe italo-américain Fiat-Chrysler affiche lui aussi sa forme, voyant ses livraisons bondir de 17,79% en août pour atteindre 4,15% du marché français, surtout grâce à l'enseigne Fiat (+21,07%).

La croissance est plus modeste chez Daimler (Mercedes et Smart), avec 1,85% d'immatriculations de plus qu'en août 2016. Le groupe allemand détient 3,94% du marché.

Grimace en revanche chez Ford dont les immatriculations ont chuté de 5,67% le mois dernier, synonyme d'une part de marché tombée à 3,56%. C'est toutefois mieux en volume que General Motors, dont la marque Opel vient de tomber dans l'escarcelle de PSA, et qui prétendait à 3,17% du marché le mois dernier, avec des livraisons en hausse de 10,23%.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Les discussions entre les deux groupes sont compliquées...

Publié le 24/11/2017

La société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius Biocapital, agissant pour le compte des fonds Vesalius Biocapital Holdings SA et Vesalius...

Publié le 24/11/2017

Valorisation généreuse

Publié le 24/11/2017

Le système repose sur un mini-drone et des communications sécurisées...

Publié le 24/11/2017

Un franchissement de seuil passif...

CONTENUS SPONSORISÉS