En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 332.74 PTS
-0.74 %
5 339.50
-0.48 %
SBF 120 PTS
4 286.53
-0.54 %
DAX PTS
12 579.93
-0.91 %
Dowjones PTS
24 657.80
+0.00 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

MMA a ponctionné des centaines de millions d'euros à l'insu de ses sociétaires

| AFP | 317 | 3 par 1 internautes
L'hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné révèle que MMA a imposé à ses sociétaires, à leur insu, un prêt forcé qui n'a jamais été remboursé
L'hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné révèle que MMA a imposé à ses sociétaires, à leur insu, un prêt forcé qui n'a jamais été remboursé ( Jacques DEMARTHON / AFP/Archives )

MMA, enseigne du mastodonte de l'assurance mutuelle Covéa, a ponctionné plusieurs centaines de millions d'euros à l'insu de ses sociétaires entre 1972 et 1988, selon des informations révélées mercredi par le Canard Enchaîné, qui estime le préjudice à 350 millions d'euros.

Selon l'hebdomadaire satirique, qui s'est procuré un document "strictement confidentiel" daté de 2011 et destiné au comité exécutif du groupe, plusieurs millions de sociétaires "ont souscrit, à l'insu de leur plein gré, un emprunt que MMA leur a imposé en vue de constituer un fonds social complémentaire (FSC)".

"Ce prêt forcé ne leur a jamais été remboursé, et la dette à leur égard, en comptant les intérêts, avoisinerait aujourd'hui les 350 millions d'euros", poursuit le journal.

Entre 1972 et 1988, période durant laquelle la "solvabilité (du groupe) nécessitait d'être renforcée", MMA aurait imposé à ses sociétaires la souscription à un emprunt afin de constituer "un fonds social complémentaire", rapporte Le Canard Enchaîné.

Le remboursement de cette cotisation, s'élevant à "quelques euros par trimestre", devait se faire au bout de 20 ans, avec un intérêt de 5% par an.

Mais quelques dizaines d'années plus tard, impossible pour les clients de récupérer leur argent car, explique le journal, le délai légal de prescription d'une dette avait été ramené en 2008 à cinq ans contre trente jusqu'alors.

Selon la note confidentielle de l'assureur, consultée par l'hebdomadaire, "les actions en remboursement seront ainsi prescrites au bénéfice de MMA le 20 juin 2013". Et non en 2027, "si la réglementation n'avait pas changé", précise le journal.

Au total, au 31 décembre 2011, les cotisations ont atteint 260 millions d'euros. Avec les intérêts de 5%, la somme s'élèverait désormais à 350 millions d'euros.

MMA, interrogé par le Canard Enchaîné, a justifié l'encaissement de cette somme par "un produit exceptionnel" dans les comptes de l'année 2013.

Et explique dans le document interne daté de 2011 qu'il n'était "débiteur d'aucune obligation d'information à l'égard des sociétaires ayant souscrit au fonds social".

Contactée par l'AFP, Covéa, la société mère de MMA, demeurait injoignable. En 2016, ce poids lourd de l'assurance mutualiste, qui regroupe notamment les enseignes GMF, Maaf et MMA, a réalisé un bénéfice net de 825 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 16,3 milliards d'euros.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/06/2018

La SNCF condamnée à payer les jours de repos des grévistes ( JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives )La justice donne raison aux syndicats de cheminots : elle a condamné jeudi la SNCF à payer…

Publié le 21/06/2018

Le projet est implanté au coeur du Pôle économique Orly-Rungis...

Publié le 21/06/2018

AT&T va céder pour 1,1 milliard de dollars ses opérations liées aux datas centers et à la mise à disposition de capacités de stockages à des clients tiers. L'opérateur, qui va allouer le…

Publié le 21/06/2018

Le portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan, candidat à la présidentielle, le 19 juin 2018 à Istanbul ( Yasin AKGUL / AFP )Le président turc Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 15…

Publié le 21/06/2018

Le Premier ministre indien Narendra Modi (c), participe à une séance collective de yoga, le 21 juin 2018 à Dehradun, dans le nord de l'Inde ( PRAKASH SINGH / AFP )Inspirez, expirez: la planète…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Chanel vient de dévoiler ses résultats financiers annuels pour la toute première fois, ce qui ne précèderait en aucun cas une éventuelle opération ou...

Publié le 21/06/2018

A contre-courant désormais, Stef s'adjuge 2,6% à 109 euros sur la place parisienne...

Publié le 21/06/2018

Dollar General envisage de créer 7 000 emplois cette année aux Etats-Unis. Au cours des 10 prochains jours, le distributeur prévoit de procéder à des recrutements massifs de directeurs régionaux…

Publié le 21/06/2018

  Paris, le 21 juin 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un nouveau contrat avec Supercomputing Wales, le centre national de recherche de…

Publié le 21/06/2018

Atos, leader mondial de la transformation digitale, annonce aujourd'hui que sa nouvelle plateforme d'observation de la Terre (EO), officiellement baptisée Mundi Web Services, est désormais en…