5 349.16 PTS
-0.15 %
5 339.5
-0.34 %
SBF 120 PTS
4 260.01
-0.33 %
DAX PTS
13 031.53
-0.28 %
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mine d'or en Guyane: France Nature Environnement réclame un débat public

| AFP | 227 | Aucun vote sur cette news
Une mine d'or illégale abandonnée en Guyane, le 12 juillet 2012
Une mine d'or illégale abandonnée en Guyane, le 12 juillet 2012 ( JEROME VALLETTE / AFP/Archives )

La fédération France Nature Environnement (FNE) a réclamé mardi l'organisation d'un débat public sur le projet de mine d'or à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane et dénonce "un tour de passe-passe" concernant le coût du projet, fortement revu à la baisse en quelques mois.

"Au regard des enjeux économiques, sociaux et environnementaux qu'impliqueraient le choix d'inscrire la Guyane dans une exploitation aurifère industrielle et le gigantisme de ce projet minier en pleine forêt amazonienne, le projet +Montagne d'or+ nécessite un débat public", écrit FNE, la fédération française des associations de protection de l'environnement.

Selon l'ONG, "les montants des travaux, initialement évalués en mai 2017 à 266 millions d'euros, placent les coûts à un niveau largement supérieur au seuil minimal d'organisation d'un débat public (150 millions)".

Mais le 5 juillet 2017, devant la Commission nationale du débat public, "le maître d'ouvrage annonce un montant de 80 millions d'euros", poursuit FNE qui évoque "un curieux tour de passe-passe opéré par le maître d'ouvrage".

L'association rappelle que le projet de la "Montagne d'or", porté par un consortium russo-canadien NordGold/Columbus Gold, est gigantesque : 2,5 km de long, 500 mètres de large et 400 mètres de profondeur.

Les opposants au projet, des associations nationales et locales, dénoncent la proximité du site du projet avec deux réserves biologiques. Ils s'inquiètent aussi de millions de tonnes de déchets à stocker (des boues issues du processus pour détacher l'or de la roche avec du cyanure) et des besoins énergétiques "énormes, évalués à 20% de la consommation électrique actuelle de la Guyane" qu'il va falloir satisfaire.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le marché parisien va-t-il enchainer une troisième séance consécutive de repli ? On en prend le chemin ce matin puisque le CAC40 perd...

Publié le 15/12/2017

Après le rebond récent

Publié le 15/12/2017

Relativement atténué cette année, le thème de la consolidation du secteur des télécoms en Europe fait son retour avec l'annonce, faite ce matin, du projet de rapprochement entre T-Mobile NL et…

Publié le 15/12/2017

Nexans aligne une troisième séance de forte baisse à l'ouverture, en repli de 1,5% à 47,8 euros...

Publié le 15/12/2017

AssurCopro, leader français du courtage en assurance à destination des copropriétés, acquiert le cabinet INSOR. Il s’agit de la troisième opération significative de croissance externe…

CONTENUS SPONSORISÉS