5 281.58 PTS
-
5 296.0
+0.34 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+0.00 %
DAX PTS
12 451.96
-
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Microsoft: une élue veut la lumière sur les liens avec l'armée

| AFP | 143 | 5 par 1 internautes
Le siège de Microsoft à Redmond (Etats-Unis), le 17 juillet 2014
Le siège de Microsoft à Redmond (Etats-Unis), le 17 juillet 2014 ( STEPHEN BRASHEAR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

La sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam (LR) a demandé mercredi la création d'une commission d'enquête parlementaire pour faire la lumière "sur les liens" entre le géant américain Microsoft et le ministère des Armées à la suite du renouvellement d'un accord d'exclusivité entre ces deux parties.

Dans sa demande, Mme Garriaud-Maylam, qui est secrétaire de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat, "s'inquiète des risques que ce contrat fait peser à notre sécurité et notre souveraineté numériques ainsi que des conséquences pour l'industrie française et européenne du logiciel".

Elle alerte par ailleurs "sur les pratiques d'évitement fiscal afférentes à ce contrat" signé avec Microsoft Irlande. Elle "dénonce" enfin "le manque de transparence de l'ensemble de la procédure".

En réponse à une question écrite, indique-t-elle dans un communiqué, la ministre des Armées avait présenté le contrat avec Microsoft "comme indispensable et indiscutable... alors même que les choix de la gendarmerie ou du ministère de la Défense italien en faveur du logiciel libre montrent qu'une autre voie aurait été possible".

Selon elle, "il incombe aux parlementaires de faire la lumière sur cette affaire, afin d'exercer pleinement leur rôle de contrôle du gouvernement mais aussi pour éclairer de futurs choix technologiques du ministère des Armées ou d'autres administrations".

"L'accord dit +open bar+ liant en exclusivité le ministère des Armées à Microsoft a été renouvelé une nouvelle fois en catimini" dès l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron, affirme la sénatrice. Il prévoit que les services du ministère de la Défense peuvent librement se servir des technologies de l’éditeur américain afin d'équiper plus de 200.000 de ses postes informatiques.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

La Bourse de Paris a poursuivi son rattrapage en inscrivant vendredi une troisième séance d’affilée de rebond dans le sillage de Wall Street qui en a aligné cinq depuis vendredi dernier.

Publié le 19/02/2018

Lundi 19 février 2018Wall Street est fermé pour Washington's Birthday.Aucune statistique n'est attendue.Mardi 20 février 2018A 08h00 en AllemagneIndice des prix à la production de janvier.A 11h00…

Publié le 19/02/2018

Nokia et Tele2 vont collaborer dans l'Internet des objets...

Publié le 19/02/2018

Guerbet a nommé David Hale au sein du comité exécutif et au poste de chief commercial officer Diagnostic Imaging. David Hale rejoint Guerbet après 17 ans chez General Electric Healthcare, où il…

Publié le 19/02/2018

Bolloré, qui détenait 34,7 millions d'options d'achat d'actions Vivendi, a exercé 21,4 millions d'options représentant 1,7 % du capital de Vivendi, au prix d'exercice moyen de 16,57 euros,…

CONTENUS SPONSORISÉS