5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Michel Barnier à Londres lundi pour parler Brexit

| AFP | 137 | Aucun vote sur cette news
Le négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit Michel BarnierJanuary 29, 2018.
Le négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit Michel BarnierJanuary 29, 2018. ( JOHN THYS / AFP )

Le négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit Michel Barnier rencontrera lundi à Londres la Première ministre britannique Theresa May et son ministre chargé du Brexit David Davis, a annoncé vendredi le gouvernement britannique.

"La Première ministre accueillera @MichelBarnier à Downing Street lundi, où il discutera avec @DavidDavisMP des négociations à venir sur la période de mise en œuvre (du Brexit) et des prochaines étapes de la construction d'un nouveau partenariat entre l'UE et le Royaume-Uni", ont tweeté vendredi les services de Theresa May sur son compte officiel.

C'est la première fois depuis le début des négociations que les Michel Barnier et David Davis se rencontreront à Londres pour évoquer le Brexit. Ils s'étaient jusqu'ici toujours retrouvés à Bruxelles. L'émissaire européen se rendra également à l'Autorité bancaire européenne, dont le siège se trouve encore dans la capitale britannique avant un déménagement prévu à Paris.

Ces échanges se tiendront la veille du lancement d'une nouvelle séance de négociations, du mardi 6 au vendredi 9 février à Bruxelles.

Du mardi au jeudi, les discussions entre les délégations européenne et britannique porteront sur des aspects techniques concernant la sortie du Royaume-Uni de l'UE, la frontière et relation entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, et la période de transition, qui doit débuter au lendemain du Brexit, prévu le 29 mars 2019, et doit durer deux ans.

Le vendredi sera consacré à une rencontre des coordinateurs des deux camps qui doit permettre à Londres d'"actualiser" ses attentes quant à la future relation entre l'UE et le Royaume-Uni, pour laquelle les discussions doivent commencer en mars.

Lundi 29 janvier, l'UE avait fait part de sa position pour négocier la phase de transition post-Brexit souhaitée par le Royaume-Uni. Les 27 pays qui resteront dans l'UE ont approuvé le principe "d'une transition +statu quo+, mais sans représentation institutionnelle" pour le Royaume-Uni, selon l'adjointe de M. Barnier, Sabine Weyand.

Cette période de transition continue de faire l'objet de désaccord au sein du Parti conservateur de Theresa May. Certains députés craignent notamment que le Royaume-Uni, qui continuera à respecter les règles européennes pendant cette période sans avoir son mot à dire, devienne un "Etat vassal" de l'Union.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

Le Premier ministre, qui visitait vendredi une usine L'Oréal, n'est pas inquiet après l'annonce par Nestlé de la non reconduction du pacte d'actionnaires qui le lie à la famille Bettencourt…

Publié le 16/02/2018

Le Gabon a annoncé vendredi la réquisition de la SEEG, filiale eau et électricité du groupe français, ainsi que son intention de résilier son contrat de concession.

Publié le 16/02/2018

Le désaccord concernant les conditions de diffusion des chaînes de TF1 sur le réseau d'Orange se poursuit. Orange a annulé des campagnes publicitaires prévues sur TF1...

Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

CONTENUS SPONSORISÉS