En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Médicaments: deux tiers des sites de vente en ligne sont en infraction

| AFP | 395 | Aucun vote sur cette news
L'étude, qui s'appuie sur 43 sites, relève que 30% n'obligent pas à remplir un questionnaire et que 5% des sites n'affichent pas la notice des médicaments commandés
L'étude, qui s'appuie sur 43 sites, relève que 30% n'obligent pas à remplir un questionnaire et que 5% des sites n'affichent pas la notice des médicaments commandés ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Environ deux tiers des sites de vente en ligne de médicaments sans ordonnance, autorisés depuis 2013, ne respectent pas la réglementation, selon l'enquête annuelle de l'association Familles rurales, publiée mardi.

L'étude, qui s'appuie sur 43 sites internet, a relevé que 20% d'entre eux n'affichaient pas de logo européen "pourtant obligatoire", 30% n'obligent pas à remplir un questionnaire et 20% ne respectent pas "les règles élémentaires du commerce électronique comme le pré-cochage pour l'envoi d'informations commerciales" ou le traitement des données personnelles.

Plus grave: 5% des sites n'affichent pas la notice des médicaments commandés et "seuls" 72% obligent à valider la lecture de celle-ci.

Pour Nadia Ziane, responsable du pôle consommation de l'association, ces infractions témoignent "clairement" d'un "manquement aux devoirs de conseil des pharmaciens".

"Pour un médicament, on devrait s'assurer que la notice a bien été lue", a-t-elle déclaré à l'AFP, citant l'exemple de certains produits proscrits aux femmes enceintes.

Si ce non-respect des règles n'est pas particulièrement nouveau, la réglementation demeurait floue jusqu'à il y a un an et la parution d'un arrêté pour en fixer les contours.

"Il est très probable qu'on s'autorise à engager des actions devant la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) ou devant les tribunaux" si rien ne change d'ici à l'année prochaine, a averti Mme Ziane.

Comme les éditions précédentes, l'étude souligne que si les médicaments sont moins chers sur internet, "les frais de port pratiqués gomment littéralement cet avantage".

Dans les officines en dur, qui ne sont pas épargnées, l'association a constaté qu'environ 75% des boîtes de médicaments sans ordonnance sont dépourvues d'étiquette "prix".

Ceux-ci sont inscrits sur des présentoirs "pas toujours accessibles ou lisibles pour les consommateurs", surtout lorsqu'ils sont situés derrière le comptoir, a relevé la fédération qui craint une volonté délibérée de la part des pharmaciens de priver le consommateur d'une "possibilité de comparaison" des prix.

Sur les douze médicaments analysés, Familles rurales a relevé un écart de prix moyen allant du simple au triple, avec un record pour le dacryum, une solution de lavage de l'œil, dont le prix de vente varie de 1,95 à 8,50 euros.

Pour réaliser son enquête, l'association a répertorié les prix de 12 médicaments "fréquemment utilisés par les familles" dans 83 pharmacies, dont 43 sur internet, réparties dans 45 départements.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…