5 128.13 PTS
+0.25 %
5 129.50
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 100.00
+0.26 %
DAX PTS
12 220.95
+0.38 %
Dowjones PTS
21 812.09
-0.40 %
5 851.78
+0.00 %
Nikkei PTS
19 353.77
-0.42 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Médicament non commercialisé: l'UE accuse Teva et Cephalon d'entente

| AFP | 97 | Aucun vote sur cette news
D'après la Commission européenne, Cephalon a payé Teva
D'après la Commission européenne, Cephalon a payé Teva "pour que cette dernière ne commercialise pas sa version générique, moins chère, du modafinil" ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

La Commission européenne a accusé lundi l'israélien Teva de s'être entendu avec l'américain Cephalon pour ne pas avoir commercialisé dans l'UE une version générique d'un médicament contre les troubles du sommeil.

D'après l'exécutif européen, gardien de la concurrence dans l'UE, Cephalon a payé Teva "pour que cette dernière ne commercialise pas sa version générique, moins chère, du modafinil, le médicament de Cephalon contre les troubles du sommeil".

La Commission, qui avait ouvert une enquête en avril 2011, a décidé d'adresser lundi à Teva une "communication de griefs", qui correspond peu ou prou à un acte d'accusation dans le jargon européen.

"Il appartient désormais aux entreprises d'apaiser nos craintes", a déclaré la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.

Si ces accusations sont avérées, elles peuvent se solder par une lourde amende.

Ainsi dans un cas similaire, le laboratoire français Servier avait été condamné le 9 juillet 2014 à une amende de 331 millions d'euros pour avoir entravé la mise sur le marché de versions génériques moins chères de son médicament cardiovasculaire, le Périndopril.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/08/2017

Le sellier domine largement tous ses concurrents en matière de tarifs...

Publié le 24/08/2017

EDF rebondit de 0,53% à 9,185 euros après avoir confirmé l'objectif de production nucléaire annuelle de 390-400 térawattheure (TWh) annoncé le 28 juillet lors des résultats semestriel. Le titre…

Publié le 24/08/2017

Guess a nettement revu ses objectifs annuels, visant désormais un bénéfice par action ajusté compris entre 52 et 60 cents contre une précédente estimation de 34 à 44 cents. L'enseigne de…

Publié le 24/08/2017

   idi  INVESTIR EN PRIVATE EQUITY       Nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social au 31 juillet 2017   (Article L. 233-8 II du Code de…

Publié le 24/08/2017

Les compagnies exploitant l'A350-900 doivent télécharger un correctif logiciel afin d'éviter une surchauffe éventuelle du système hydraulique et un...

CONTENUS SPONSORISÉS