5 427.19 PTS
-
5 421.5
-
SBF 120 PTS
4 324.77
-
DAX PTS
13 183.53
-
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-0.16 %
Nikkei PTS
22 855.03
-0.05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marvell Technology rachète Cavium pour quelque 6 mds USD

| AFP | 112 | Aucun vote sur cette news
Le fabricant de puces Marvell Technology rachète pour quelque 6 milliards de dollars son concurrent Cavium
Le fabricant de puces Marvell Technology rachète pour quelque 6 milliards de dollars son concurrent Cavium ( Nicolas ASFOURI / AFP/Archives )

Le fabricant de puces Marvell Technology a annoncé lundi le rachat, pour quelque 6 milliards de dollars, de son concurrent Cavium pour créer un acteur majeur dans le secteur face à des géants comme Intel ou Broadcom.

L'opération amicale a été approuvée par le conseil d'administration des deux entreprises. Elle sera financée en partie en numéraires et en partie par rachat de titres Cavium, souligne Marvell Technology dans un communiqué, confirmant des informations publiées dimanche par le Wall Street Journal.

L'acquisition est estimée à quelque 6 milliards de dollars, rachat de la dette de Cavium compris, a précisé le groupe.

"A l'issue de la finalisation de la transaction, Marvell deviendra un leader dans les solutions d'infrastructures avec un chiffre d'affaires annuel de 3,4 milliards de dollars", a-t-il commenté.

Marvell Technology souligne en outre que cette acquisition lui permettra d'accélérer sa recherche et innovation pour développer de nouveaux produits et satisfaire ainsi une demande importante et grandissante pour le stockage de données et une connectivité à haut débit.

"C'est une combinaison de deux entreprises très complémentaires", a estimé le PDG de Marvell, Matt Murphy, relevant que le futur groupe allait pouvoir accroître sa base de revenus et ses marchés.

"Notre potentiel (de développement) est énorme", a jugé de son côté le co-fondateur de Cavium et PDG, Syed Ali.

Les actionnaires de Cavium devraient détenir environ 25% du groupe fusionné sur une base pro-forma.

L'opération, qui doit recevoir au préalable l'approbation des autorités, devrait être finalisée mi-2018. Et Matt Murphy doit diriger le groupe fusionné.

Dans le secteur, Broadcom compte, lui, racheter Qualcomm. Le 13 novembre, le conseil d'administration du groupe de semi-conducteurs Qualcomm avait rejeté l'offre non sollicitée de Broadcom, évaluée à 130 milliards de dollars.

Mais celui-ci a décidé de la maintenir. Cette offre publique d'achat (OPA), désormais hostile, serait une des plus grosses de ce type dans les nouvelles technologies. Elle avait été faite le 6 novembre.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS