En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 771.81 PTS
+0.37 %
4 780.0
+0.56 %
SBF 120 PTS
3 795.02
+0.49 %
DAX PTS
10 777.13
+0.34 %
Dowjones PTS
23 913.89
+1.01 %
6 561.77
+1.08 %
1.142
+0.49 %

Marseille: le conseil municipal rejette la proposition de taxe pour les croisiéristes

| AFP | 299 | Aucun vote sur cette news
Le navire de croisière MS Allure of the Seas lors d'une escale à Marseille le 26 mai 2015
Le navire de croisière MS Allure of the Seas lors d'une escale à Marseille le 26 mai 2015 ( BORIS HORVAT / AFP/Archives )

Le conseil municipal de Marseille a rejeté lundi l'amendement déposé par l'opposition socialiste demandant la mise en place d'une taxe de séjour pour les croisiéristes débarquant dans le premier port de croisière de France.

"Il est faux" de dire que les croisiéristes ne paient pas de taxe, a souligné lors du conseil municipal l'adjoint aux finances Roland Blum (LR), relevant que "5 euros par croisiériste" étaient perçus par le Club de la croisière Marseille provence, réunissant les acteurs de la filière pour la promotion de l'activité.

Par ailleurs, par l'intermédiaire de l'armateur, les bateaux paient des taxes au port de Marseille pour financer des investissements, a ajouté l'adjoint.

Le président de groupe socialiste Benoît Payan avait déposé un amendement pour demander que comme dans l'hôtellerie, les croisiéristes soient assujettis à la taxe de séjour qui rapporterait selon lui 2 millions d'euros.

"Les Marseillais paient la taxe d'habitation la plus chère de France (...). Dans le moindre dortoir ou palace, on paie une taxe de séjour et une fois de plus on a l'impression que les croisiéristes sont complètement exemptés de ça", s'est offusqué lundi M. Payan.

Les "Marseillais ont aussi payé les infrastructures" pour l'accostage des bateaux de croisière, a ajouté l'élu socialiste épinglant au passage la pollution générée par les paquebots.

Premier port de croisière français avec 1,55 million de voyageurs en 2017, le Grand port maritime de Marseille (GPMM) ambitionne de devenir en 2018 le 4e en Méditerranée, devant Venise. Il s'est fixé l'objectif d'atteindre les 2 millions de croisiéristes en 2020.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

Foncière INEA a annoncé l’acquisition du Presqu’Ile, un immeuble de bureaux situé dans le quartier innovant de la presqu’île Bouchayer-Viallet à Grenoble. Il s’agit de son premier…

Publié le 19/12/2018

Rien ne va plus pour DIA (Distribuidora de Alimentacion) ...

Publié le 19/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/12/2018

GSEZ Airport, filiale de Gabon Special Economic Zone (GSEZ), fruit d'un partenariat public-privé entre Olam International, la République gabonaise et...

Publié le 19/12/2018

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché de Dengvaxia, le vaccin de Sanofi contre la dengue. L'autorisation suit la recommandation émise le 18 octobre 2018 par le…