5 349.19 PTS
+0.16 %
5 341.00
+0.12 %
SBF 120 PTS
4 254.59
+0.07 %
DAX PTS
13 066.66
+0.06 %
Dowjones PTS
23 430.33
+0.31 %
6 308.61
+0.00 %
Nikkei PTS
22 416.48
+0.70 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marché de Noël supprimé à Paris: le bras de fer continue

| AFP | 181 | Aucun vote sur cette news
Marcel Campion, le
Marcel Campion, le "roi des forains" le 1er septembre 2017 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

Le bras de fer continue entre les autorités et le "roi des forains" Marcel Campion, qui proteste contre la suppression du marché de Noël sur les Champs-Elysées et fait planer la menace de "blocages" à Paris et alentour dès lundi.

Soutenu par les syndicats du secteur, le promoteur historique des fêtes foraines parisiennes, 77 ans, bataille depuis des mois contre la décision du Conseil de Paris, votée à l'unanimité début juillet, de ne pas reconduire ce marché créé en 2008 sur la plus célèbre avenue du monde.

Samedi après-midi, le préfet de police lui a opposé une fin de non-recevoir, à l'issue d'une troisième réunion en quatre jours en ses murs.

"La décision de la ville de Paris, sauf à ce qu'un juge en décide autrement, a force exécutoire. Les forains et commerçants qui pensent installer le marché de Noël doivent s'y conformer", a fait valoir Michel Delpuech devant la presse.

La société de Marcel Campion Loisirs Associés "a déjà introduit un recours au fond devant le tribunal administratif de Paris", a poursuivi le représentant de l'Etat, soulignant qu'"il lui est aussi possible (...) d'introduire un référé pour solliciter en urgence du juge la suspension de la décision municipale".

Le marché de Noël de Paris le 1er janvier 2017
Le marché de Noël de Paris le 1er janvier 2017 ( LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives )

"On voit lundi matin nos conseils pour réfléchir à l'opportunité de faire un référé", a répliqué Marcel Campion, interrogé par l'AFP. "Les élus de Paris font fi du travail des forains" et "se foutent éperdument des 2.000 emplois que génère le marché de Noël", a-t-il tonné.

La guirlande de chalets déployée pour les fêtes le long de l'avenue "fait plaisir à 15 millions de personnes, ça n'est quand même pas rien", a-t-il fait valoir.

- Monde forain "en ébullition" -

A l'issue de son entrevue de samedi avec le préfet de police, le responsable forain a confirmé l'appel à une "mobilisation autour de Paris et dans Paris" dès lundi. "Je pense qu'il y aura des blocages, des convois", a-t-il ajouté, affirmant que "le monde forain est en ébullition".

"Lundi, tout le périphérique sera bloqué. C'est une grève reconductible. Les forains qui ne pourront pas venir lundi viendront mardi, et ceux qui ne pourront pas venir mardi viendront mercredi", a abondé le président du Cid'Europe branche fêtes, Eugène Coignoux.

Mais le préfet de police a prévenu qu'il veillerait "au maintien du bon ordre et à ce que d'éventuels débordements soient contenus".

Mardi soir, la police avait déjà empêché des forains de réinstaller le marché de Noël, en restreignant la circulation autour des Champs-Elysées.

La suppression de ce marché intervient alors que les affaires de Marcel Campion sont, depuis environ deux ans, dans le collimateur de la justice. Les enquêteurs s'interrogent notamment sur une convention octroyée à Marcel Campion en 2015 par la ville de Paris pour installer sa fameuse Grande roue sur l'emplacement prestigieux de la place de la Concorde.

L'homme d'affaires a été mis en examen le 30 mai pour recel de favoritisme et abus de biens sociaux à hauteur de 75.000 euros en sa qualité de gérant de la société exploitant la roue.

Rien ne va plus désormais entre l'équipe de la maire de Paris, Anne Hidalgo (PS), et l'entrepreneur de loisirs au verbe haut.

A la mi-septembre, la mairie, craignant que le "roi des forains" tente de réinstaller en catimini son marché, avait fait constater par un agent assermenté l'installation de câbles électriques sur l'avenue et assigné la société Loisirs Associés selon une procédure d'urgence. La justice avait ordonné le retrait des câbles, mais Marcel Campion avait été mis hors de cause.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 21/11/2017

Portzamparc passe à "renforcer"

Publié le 21/11/2017

La Deutsche Bank reste confiante sur ArcelorMittal suite à une rencontre avec le management et des clients américains...

Publié le 21/11/2017

Trajectoire tenue...

Publié le 21/11/2017

Atos et la Ville de Marseille lancent une expérimentation visant à adapter Auxylium, solution de communication d'Atos déployée par les forces de...

CONTENUS SPONSORISÉS