5 420.58 PTS
+1.33 %
5 415.5
+1.38 %
SBF 120 PTS
4 324.40
+1.35 %
DAX PTS
13 312.30
+1.59 %
Dowjones PTS
24 792.20
+0.57 %
6 513.27
+0.73 %
Nikkei PTS
22 901.77
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Manipulation de cours: trois ex-traders se rendent aux autorités américaines

| AFP | 251 | Aucun vote sur cette news
Les trois anciens traders, qui travaillaient pour différentes banques, sont accusés de manipulation des cours du dollar et de l'euro
Les trois anciens traders, qui travaillaient pour différentes banques, sont accusés de manipulation des cours du dollar et de l'euro ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )

Trois anciens traders britanniques, accusés par les autorités américaines de s'être entendus pour manipuler les cours du dollar et de l'euro, se sont rendus lundi aux autorités américaines, a indiqué le département de la Justice (DoJ).

Richard Usher, ancien courtier dans le département des marchés des devises de Royal Bank of Scotland et de JPMorgan Chase, Rohan Ramchandani (ex-Citicorp) et Christopher Ashton (ex-Barclays) se sont présentés "volontairement" au FBI, la police fédérale américaine.

Ils ont ensuite été "traduits en justice et assignés à comparaître pour leurs rôles supposés dans une entente pour manipuler le cours des dollars américains et des euros", précise le DoJ.

Ils ont également été inculpés et encourent 10 ans de prison maximum et une amende de 1 million de dollars chacun, a indiqué le ministère, en précisant que le montant de la pénalité financière peut augmenter jusqu'à atteindre le double des pertes essuyées par les victimes.

De décembre 2007 à "au moins" janvier 2013, les trois ex-traders ont pris part, selon le régulateur américain, à des conférences téléphoniques et des discussions "presque quotidiennes" sur des forums internet privés pour fausser les cours du dollar et de l'euro.

Ces accusations s'inscrivent dans le cadre d'enquêtes des autorités américaines sur les pratiques des grandes banques ayant conduit à la crise de 2008.

Sur le seul volet des devises, un grand nombre d'établissements ont déjà écopé de grosses amendes. La dernière en date étant la banque française BNP Paribas, qui va verser 246 millions de dollars à la banque centrale (Fed) dans ce vaste dossier, a indiqué cette dernière lundi.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

Montée en puissance du procédé de production de Deinove et sélection de la SAS Pivert comme partenaire pour assurer la mise à l'échelle industrielle du procédé de fermentation...

Publié le 18/12/2017

Un voyage immersif unique à chaque trajet grâce à l'intégration des données de navigation en temps réel...

Publié le 18/12/2017

La décision même de privatiser ADP n'est pas prise, a indiqué une source gouvernementale à l'agence 'Reuters'.

Publié le 18/12/2017

En 2017, Cibox a renforcé ses positions sur ses marchés stratégiques

Publié le 18/12/2017

  Paris, le 18 décembre 2017, 20h   Transfert du contrat de liquidité de la société KEPLER CHEUVREUX à PORTZAMPARC Société de Bourse     AdUX (Code ISIN : FR0012821890…

CONTENUS SPONSORISÉS