5 494.83 PTS
-
5 498.0
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 394.92
-
DAX PTS
13 281.43
-
Dowjones PTS
26 017.81
-0.37 %
6 811.38
+0.02 %
Nikkei PTS
23 802.11
+0.16 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mailly veut faire du "conseil" une fois qu'il aura quitté la tête de FO

| AFP | 151 | Aucun vote sur cette news
Le numéro un de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, le 12 octobre 2017 devant l'Elysée à Paris
Le numéro un de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, le 12 octobre 2017 devant l'Elysée à Paris ( ludovic MARIN / AFP/Archives )

Jean-Claude Mailly envisage de faire du "conseil", notamment sur l'implantation syndicale à l'étranger et l'insertion des jeunes, une fois qu'il aura quitté la tête de Force ouvrière en avril, déclare-t-il dans une interview au Figaro, datée de jeudi.

"Je vais rester à Paris. Je n'irai pas à Genève, au Bureau international du travail, comme je l'ai lu, ni ne demanderai de mission gouvernementale", assure le secrétaire général, qui dirige FO depuis 2004 et doit passer la main en avril, lors d'un congrès.

"Je vais plutôt m'orienter vers le conseil, notamment sur les questions internationales. Deux sujets m'intéressent: l'implantation syndicale à l'étranger et l'insertion des jeunes", ajoute-t-il.

Il écarte toute "envie" de faire de la politique et déclare ne pas avoir renouvelé son adhésion au PS cette année.

"J'ai été pendant trente ans au PS dans la section du XIVe arrondissement de Paris, mais ils sont tous passés chez Hamon et je n'ai pas renouvelé mon adhésion", dit-il. "J'ai développé, au fil des ans, des amitiés au PS, chez Les Républicains ou avec des patrons. J'ai noué, par exemple, des relations de confiance et de respect avec des gens aussi différents que Laurence Parisot, Xavier Bertrand, Martine Aubry, Christian Estrosi ou Jean-Marc Ayrault", ajoute encore M. Mailly.

A propos de Pascal Pavageau, seul candidat déclaré pour lui succéder, M. Mailly estime "qu'il a toutes les qualités pour être un bon secrétaire général et suivra, s'il est désigné en avril, la même ligne", que lui.

Dressant le bilan de ses 14 années à la tête de FO, M. Mailly met en avant le fait qu'il ait "maintenu l'unité de l'organisation, permis sa mise en mouvement et consolidé sa présence dans le paysage". Mais il aurait "aimé que le développement soit plus rapide" et "réduire davantage" le "retard d'implantation dans les entreprises avec la CGT et la CFDT".

Il redit avoir "sous-estimé" la réaction de ses troupes, après sa position jugée timorée en interne sur les ordonnances réformant le code du travail mais "je ne regrette rien", déclare-t-il.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Le chiffre d'affaires du 2e semestre traduit la dynamique de transformation de Mecelec...

Publié le 18/01/2018

Le réseau Vinci Airports a accueilli 156,6 millions de passagers en 2017...

Publié le 18/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/01/2018

Compagnie des Alpes donne ses perspectives 2017/2018 sous réserve d'aléas conjoncturels majeurs...

Publié le 18/01/2018

Cet accord entre Framatome et Schneider Electric établit également un partenariat de fabrication à long terme

CONTENUS SPONSORISÉS