En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 567.02 PTS
+0.26 %
5 568.00
+0.33 %
SBF 120 PTS
4 390.49
+0.23 %
DAX PTS
12 289.40
+0.24 %
Dowjones PTS
27 171.90
+0.07 %
7 905.12
+0.90 %
1.121
-0.01 %

Macron à Tokyo: "nous tenons beaucoup" à l'alliance Renault-Nissan

| AFP | 313 | 5 par 1 internautes
Le président français Emmanuel Macron lors d'un discours à l'ambassade de France à Tokyo au Japon, le 26 juin 2019
Le président français Emmanuel Macron lors d'un discours à l'ambassade de France à Tokyo au Japon, le 26 juin 2019 ( ludovic MARIN / AFP )

"L'alliance Renault-Nissan est un fleuron auquel nous tenons beaucoup", a déclaré mercredi Emmanuel Macron peu après son arrivée à Tokyo pour une visite bilatérale avant le sommet du G20 en fin de semaine à Osaka.

"Je souhaite que tout le monde soit pleinement engagé" dans cette alliance pour laquelle doivent être "développées les synergies et les (partenariats) pour la rendre plus forte face à la concurrence internationale", a déclaré le chef de l'Etat en s'adressant à la communauté française au Japon. "C'est ensemble que nous devons le faire", a-t-il ajouté.

L'avenir de la coopération entre les deux constructeurs automobiles devrait être abordé au cours de l'entretien entre Emmanuel Macron et le Premier ministre Shinzo Abe dans l'après-midi, avant un dîner avec leurs épouses dans un quartier branché de Tokyo.

Symbolisant depuis 20 ans la coopération industrielle entre les deux pays, l'alliance Renault-Nissan, qui a été élargie à Mitsubishi Motors, a été ébranlée par l'arrestation en novembre de son PDG Carlos Ghosn, soupçonné de malversations.

Mardi, au cours d'une assemblée générale d'actionnaires tendue, le patron de Nissan Hiroto Saikawa a ouvert la porte à une remise à plat. Il s'est dit disposé à explorer les différentes pistes avec le président de Renault, Jean-Dominique Senard, arrivé en début de semaine au Japon.

"L'alliance Renault-Nissan est un fleuron auquel nous tenons beaucoup", a déclaré Emmanuel Macron le 26 juin 2019 peu après son arrivée à Tokyo pour une visite bilatérale avant le sommet du G20 au Japon ( ludovic MARIN / AFP )

Selon M. Macron, il ne faut pas oublier que "c'est un groupe français qui a sauvé un groupe japonais (...) avec le respect des traditions et des équilibres".

Le président n'a pas évoqué le récent projet, abandonné pour l'instant, de la fusion entre Renault, dans lequel l'Etat français contrôle 15%, et le groupe Fiat Chrysler. Il n'a pas non plus cité le nom de Carlos Ghosn, inculpé par la justice japonaise pour dissimulation de revenus dans des documents boursiers et détournements de fonds de Nissan. Il est actuellement assigné à résidence à Tokyo en attente de son procès.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/07/2019

"Les platesformes d'automatisation intelligente tout-en-un et disponibles sur le cloud représentent de nouvelles opportunités pour le marché de l'automatisation"...

Publié le 22/07/2019

Un graffiti sur un mur après des affrontements entre des manifestants et des policiers anti-émeutes qui se reposent à l'arrière-plan (D), à Hong Kong au petit matin du 22 juillet 2019 (…

Publié le 22/07/2019

Ce projet immobilier, dont les premières livraisons sont attendues pour le 2e semestre 2021, représente un chiffre d'affaires potentiel de 6 ME...

Publié le 22/07/2019

Emmanuel Macron (g) et Nicolas Hulot, le 20 juin 2018 au Cap Fréhel, à Plévenon ( Fred TANNEAU / AFP/Archives )"Il fallait le dire quand on était en responsabilité": Emmanuel Macron a…

Publié le 22/07/2019

Un champ de maïs est arrosé en période de sécheresse, à Balan, près de Lyon, le 22 juillet 2019 ( PHILIPPE DESMAZES / AFP )Alors que les agriculteurs français sont aux prises, une fois de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/07/2019

Le groupe Bourbon a demandé la suspension de la cotation...

Publié le 22/07/2019

Stentys a échoué dans le processus de recherche de partenaire stratégique

Publié le 22/07/2019

La progression de 31,9 ME par rapport au même trimestre de l'exercice précédent est la conséquence d'une amélioration des recettes dans l'ensemble des secteurs d'activité...

Publié le 22/07/2019

"Les platesformes d'automatisation intelligente tout-en-un et disponibles sur le cloud représentent de nouvelles opportunités pour le marché de l'automatisation"...

Publié le 22/07/2019

CFI n'envisage pas de développer une quelconque activité opérationnelle au sein de CFI...