En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 412.32 PTS
-
5 435.00
+0.42 %
SBF 120 PTS
4 336.96
+0.00 %
DAX PTS
12 358.74
-
Dowjones PTS
25 187.70
-0.50 %
7 401.17
+0.00 %
1.142
+0.20 %

Lyon-Turin : rejet des demandes de radiation de commissaires enquêteurs

| AFP | 190 | Aucun vote sur cette news
L'un des farouches opposants au projet, l'économiste Daniel Ibanez, ici le 29 janvier 2011 à Lyon
L'un des farouches opposants au projet, l'économiste Daniel Ibanez, ici le 29 janvier 2011 à Lyon ( PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives )

Le tribunal administratif de Lyon a rejeté mardi les demandes d'opposants au projet de ligne ferroviaire Lyon-Turin qui réclamaient la radiation de trois commissaires enquêteurs, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Le président de la commission d'enquête publique sur le Lyon-Turin Pierre-Yves Fafournoux et deux commissaires enquêteurs, Philippe Gamen et Guy Truchet étaient visés par les requêtes de deux farouches opposants au projet, l'économiste Daniel Ibanez et le conseiller régional EELV Noël Communod.

MM. Ibanez et Communod dénonçaient différentes "situations de conflits d'intérêts et de prises illégales d'intérêts" qui rendaient, selon eux, les trois hommes inaptes à mener l'enquête publique sur le projet, selon les jugements dont l'AFP a obtenu copie mercredi.

Pour M. Fafournoux, ils estimaient que ses précédentes fonctions dans des projets liés au futur tunnel ferroviaire sous les Alpes remettaient en cause son "impartialité".

Les deux opposants considéraient que M. Gamen, ancien président du Conservatoire du patrimoine naturel de Savoie, était "intéressé au projet" notamment "du fait que ses parents résident dans une commune de l'Isère sise dans le périmètre du projet".

Quant à M. Truchet, il lui était reproché, entre autres griefs, "une relation d'intérêt commercial avec une société dirigée par son frère", qui a travaillé après la clôture de l'enquête pour une filiale du maître d'ouvrage du projet.

Le tribunal administratif a rejeté les requêtes contre les trois commissaires enquêteurs. Dans les trois cas, le juge a estimé que les motifs invoqués par les requérants n'établissaient "aucunement" qu'ils étaient "intéressés à l'opération".

La construction controversée de la liaison ferroviaire Lyon-Turin passe par la construction d'un tunnel transalpin de 57,5 kilomètres pour 8,3 milliards d'euros, financé à 40% par l'Union européenne, l'Italie prenant en charge 35% et la France 25%.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

En France, le taux de chômage au sens du BIT (Bureau international du travail) a reculé de 0,1 point au deuxième trimestre par rapport au premier : il ressort à 9,1% de la population active en…

Publié le 14/08/2018

Makheia va attribuer gratuitement des bons de souscriptions d’actions (BSA) à ses actionnaires existants, à hauteur d’un BSA par action détenue, cinq BSA permettant à compter du 23 aout 2018…

Publié le 14/08/2018

Vinci Energies, à travers sa filiale Eitech, leader suédois des travaux électriques et de l’ingénierie, a signé un contrat avec NCC Sverige AB portant sur la prise en charge de toutes les…