5 349.41 PTS
-0.64 %
5 353.00
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 272.18
-0.68 %
DAX PTS
12 950.84
-0.71 %
Dowjones PTS
23 157.60
+0.70 %
6 114.35
-0.13 %
Nikkei PTS
21 448.52
+0.40 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

LVMH clôt un semestre record mais garde les pieds sur terre

| AFP | 237 | Aucun vote sur cette news
Sac Louis Vuitton, une des marques de LVMH, à Asnières-sur-Seine le 5 juin 2013
Sac Louis Vuitton, une des marques de LVMH, à Asnières-sur-Seine le 5 juin 2013 ( MIGUEL MEDINA / AFP/Archives )

Progression à deux chiffres dans tous les métiers, bénéfice net record à plus de 2 milliards d'euros, le numéro un mondial du luxe LVMH a clos un premier semestre historique tout en prévenant que ce rythme n'était pas tenable.

Le groupe - qui détient 70 marques dont Louis Vuitton, Fendi, Sephora, Givenchy ou Guerlain - a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 24% au premier semestre, à 2,12 milliards d'euros.

Le résultat opérationnel courant a progressé de 23% à 3,64 milliards d'euros, de janvier à juin. La marge opérationnelle courante progresse de 1 point à 18,5% du chiffre d'affaires.

"Nous abordons la seconde partie de l'année avec prudence", a cependant déclaré mercredi le PDG, Bernard Arnault, ici le 16 juin 2017 à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Le chiffre d'affaires a progressé de 15% en données publiées, à 19,71 milliards d'euros, et de 12% en données organiques.

"Dans un environnement qui demeure incertain, nous abordons la seconde partie de l'année avec prudence", a néanmoins déclaré le PDG, Bernard Arnault, première fortune française. Le groupe reconnaît bénéficier d'une base de comparaison favorable, "notamment en Asie mais aussi en France, où l'activité avait été affectée l'an dernier par une baisse du tourisme".

"La tendance actuellement observée ne peut raisonnablement pas à ce jour être extrapolée à l'ensemble de l'année", prévient donc LVMH.

Le groupe prévoit dans tous les cas de faire mieux que la concurrence. LVMH annonce qu'il "poursuivra ses gains de parts de marché grâce aux nombreux lancements de produits prévus d'ici la fin de l'année, à son expansion géographique dans les marchés porteurs et à sa rigueur de gestion".

- Tous les métiers progressent -

L'ensemble des métiers a enregistré une croissance des ventes à deux chiffres au premier semestre.

La division Mode et Maroquinerie, la plus importante (un tiers des ventes du groupe), progresse notamment de 17%, à 6,9 milliards de chiffre d'affaires. Son résultat opérationnel courant est en hausse de 34%.

Elle est portée notamment par la dynamique de Louis Vuitton. "Fendi poursuit une croissance remarquable", indique LVMH, qui souligne aussi les "bonnes progressions" de Céline, Loewe et Kenzo.

Le malletier haut de gamme allemand Rimowa, acquis l'an dernier et dirigé par Alexandre Arnault, fils du PDG, est consolidé pour la première fois.

Les ventes de l'activité Distribution sélective, autre pilier du groupe (près d'un tiers des ventes également), progressent de 15%, à 6,28 milliards d'euros, grâce notamment à la poursuite de la croissance de Sephora, qui "continue d'investir dans l'extension de son réseau et dans la rénovation des boutiques existantes". Le bénéfice opérationnel de cette division s'améliore de 8%.

- Bonne performance des Champagne -

Les vins et spiritueux connaissent une croissance de 12%, à 2,29 milliards d'euros, notamment grâce à la "bonne performance" des Maisons de Champagne. Le bénéfice opérationnel de ces activités progresse de 21%. "Le cognac Hennessy continue d'enregistrer une forte progression sur le marché américain tandis que la reprise de la demande se confirme en Chine", souligne LVMH.

Les Parfums et Cosmétiques progressent de 14%, à 2,67 milliards d'euros et leur résultat opérationnel s'accroit de 7%, tiré par la croissance soutenue des fragrances de Christian Dior.

Les Montres et Joaillerie augmentent leurs ventes de 14%, à 1,84 milliard d'euros, dans un marché difficile, grâce notamment aux marques Bulgari et Tag Heuer.

LVMH, qui emploie environ 135.000 collaborateurs, est devenu au printemps la première capitalisation boursière de la Bourse de Paris, devant le groupe pétrolier et gazier Total et la société pharmaceutique Sanofi.

L'entreprise est valorisée à plus de 110 milliards d'euros. Son action a progressé de plus de 20% depuis le premier janvier, soit près de trois fois plus vite que l'indice phare parisien, le CAC 40.

La société a annoncé fin avril qu'elle allait acquérir la Maison de Mode Christian Dior couture, déjà contrôlée par le groupe familial Arnault. En parallèle, la famille Arnault a accru sa participation (à 94,22% du capital, contre 74,08% auparavant) dans la holding Christian Dior SE qui contrôle LVMH. L'opération a été en partie financée par la vente d'actions du concurrent Hermès détenues par la famille.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

La filiale de Casino se lance dans l'électricité à bas prix...

Publié le 19/10/2017

Renault (-2,73% à 83,99 euros) creuse ses pertes à la Bourse de Paris alors que son partenaire Nissan a annoncé la suspension de la production dans toutes ses usines japonaises alimentant son…

Publié le 19/10/2017

Le groupe doit rappeler plus d'1 million de véhicules...

Publié le 19/10/2017

Inside Secure annonce la sortie d'Inside Secure Mobile Payment Server, une solution unique capable de gérer entièrement l'écosystème de paiement...

Publié le 19/10/2017

La société de gestion pointe à 5,22% du tour de table

CONTENUS SPONSORISÉS