En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.174
+0.16 %

Lutte contre le blanchiment: 5 millions d'euros d'amende pour la Société Générale

| AFP | 630 | Aucun vote sur cette news
L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution inflige à la Société Générale une sanction de 5 millions d'euros assortie d'un blâme
L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution inflige à la Société Générale une sanction de 5 millions d'euros assortie d'un blâme ( Justin TALLIS / AFP/Archives )

L'ACPR, l'autorité de contrôle de la banque et l'assurance, a infligé à la Société Générale une sanction pécuniaire de 5 millions d'euros assortie d'un blâme, pour des manquements dans sa lutte contre le blanchiment d'argent sale, a-t-elle indiqué vendredi.

"Ces sanctions répriment plusieurs insuffisances importantes, constatées lors d'un contrôle réalisé en 2015 du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT) en France de cet établissement", a expliqué l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, dans un communiqué.

La commission des sanctions de l'ACPR épingle en particulier les faiblesses de l'organisation de la banque en matière de déclaration de soupçon à Tracfin, le service chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent et contre le financement du terrorisme.

Elle a relevé que les délais de déclaration à Tracfin des opérations suspectes que la Société Générale exécute pour le compte de ses clients de la banque de détail étaient "excessifs" en 2014 et 2015, et a estimé que ses dispositifs de détection, d'analyse et de déclaration desdites opérations "présentaient des carences".

"De plus, quelques opérations qui auraient dû être portées à la connaissance de Tracfin ne l'ont pas été", a-t-elle déploré

La commission des sanctions a également estimé que la communication à l'ACPR en 2014 d'un délai moyen de déclaration des opérations suspectes erroné constituait "un manquement sérieux, de nature à priver le superviseur d'une vue exacte sur la qualité du dispositif déclaratif de cet établissement et à fausser les comparaisons avec les autres organismes assujettis".

La Société Générale pourtant, "compte tenu de sa taille, joue un rôle particulièrement important dans le dispositif de transmission à Tracfin d'informations sur les opérations financières suspectes", a noté l'ACPR.

L'Autorité avait déjà condamné en juin BNP Paribas à 10 millions d'euros d'amende pour des faits similaires.

Elle dit avoir tenu compte dans le cas de la Société Générale de l'appréciation portée par Tracfin sur ses pratiques déclaratives, "qui étaient jugées globalement satisfaisantes en 2015, dernière année sur laquelle portait le contrôle sur place".

Adossée à la Banque de France, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution est l'autorité administrative qui contrôle les secteurs de la banque et de l'assurance et veille à la stabilité financière.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

L'ANR triple net EPRA ressort à 54,9 E/action au terme du semestre...

Publié le 20/07/2018

    Compte-rendu de l'Assemblée Générale annuelle du 20 juillet 2018   L'assemblée générale mixte (ordinaire et extraordinaire) des actionnaires de la société BIGBEN…

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…