Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 665.20 PTS
-0.7 %
6 651.0
-0.89 %
SBF 120 PTS
5 114.66
-0.71 %
DAX PTS
14 383.36
-1.09 %
Dow Jones PTS
33 849.46
-1.45 %
11 587.75
-1.43 %
1.034
-0.53 %

Loiret: un puits de science pour évaluer l’impact de l’agriculture sur les nappes phréatiques

| AFP | 253 | Aucun vote sur cette news
Un  champ en train d'être arrosé à Saint-Georges-sur-Eure, en Eure-et-Loir, le 13 août 2022
Un champ en train d'être arrosé à Saint-Georges-sur-Eure, en Eure-et-Loir, le 13 août 2022 ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives )

Un forage d'avenir en pleine Beauce: à l'aide d'un puits unique au monde, des scientifiques orléanais visent à mettre au point un simulateur de sol pour évaluer l'impact de l'agriculture sur les nappes phréatiques.

Le vent souffle sur la grande plaine céréalière et rien ne distingue le petit hangar beige des autres installations agricoles de Villamblain (Loiret). Pourtant, quand Mohamed Azaroual, le directeur adjoint de l'Institut des sciences de la Terre d'Orléans (Isto), en ouvre les portes, casque de chantier sur la tête, la surprise est de taille: pas de tracteur ou autre semeur, mais un trou.

Profond de 20 mètres, jusqu'à affleurer la nappe de Beauce, d'un diamètre de quatre mètres, tapissé de pierres blanches, il est constitué de sept paliers auxquels le visiteur accède par des trappes. Chaque étage peut recevoir plusieurs tonnes de matériels et supporte notamment le poids d'une foreuse.

Les scientifiques de l'université d'Orléans, du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et du CNRS pourront ainsi placer une multitude de capteurs jusqu'à dix mètres alentour, dans les couches géologiques qui les intéressent.

"C'est un observatoire de la zone non saturée (en eau, NDLR), c'est-à-dire de tout ce qui nous connecte depuis le sol jusqu'à la nappe. L'idée est de comprendre tout ce qui se passe entre le sol et la nappe pour mieux gérer nos ressources en eau", explique le chef du projet.

Les chercheurs veulent ainsi accumuler les données environnementales, en géologie, géophysique, géochimie ou encore microbiologie, pour déterminer "le devenir des intrants" et autres produits phytosanitaires utilisés dans une exploitation agricole.

"S'il y a des réalités qu'il faut partager, on les partagera, mais on ne prendra pas parti. Nous on dira: +Vous pouvez continuer à utiliser ça parce que visiblement ça n'arrive jamais à la nappe.+ Ou au contraire: +Ca, ça serait bien de changer ou de réduire parce qu'on a déjà atteint la limite dans la nappe+", continue-t-il.

Pour ce faire, le projet de près de 3,5 millions d'euros financé par la région Centre-Val de Loire, l'Etat et l'Europe, s'est installé à Villamblain pour les 40 prochaines années. De son côté, l'exploitant du champ ne doit surtout pas changer sa pratique, mais juste déclarer aux scientifiques la teneur de ses travaux agricoles: volumes d'irrigation, quantités d'engrais, de pesticides, d'herbicides, types de cultures, etc.

-"Jumeau numérique"-

Si les premiers appareils sont bien présents sur le site, le puits va monter en puissance et accueillir l'essentiel de ses capteurs d'ici 2024.

"A partir de 2025-2026, on commencera à avoir (...) une densité importante de données. On a des partenaires à l'international qui sont fortement intéressés", se réjouit M. Azaroual.

Une université finlandaise et deux américaines (Clemson et la prestigieuse Berkeley) ont déjà manifesté leur intérêt de rejoindre l'observatoire O-ZNS, selon lui.

"On peut rajouter d'autres forages à la demande de certains chercheurs qui auraient d'autres idées", assure le géologue, qui entend rassembler sur le site de nombreuses disciplines des sciences du sol.

Mais ce n'est pas la seule finalité de l'observatoire.

En compilant les données et les découvertes, O-ZNS est destiné à alimenter un "jumeau numérique" de la nappe de Beauce.

"C'est plus qu'un simulateur, car ça se fait sur tout un cycle de vie. Ca demande énormément de données (...) pour nourrir l'intelligence artificielle", explique Sébastien Dupraz, responsable des infrastructures de recherche au BRGM.

Ainsi, O-ZNS, comme plusieurs autres projets régionaux, deviendra une brique du programme JUNON, qui vise à développer un "jumeau numérique" complet de la nappe.

"On va pouvoir créer un +petit jumeau+ qui nous permettra de changer d'échelle. Partir du super local pour s'étendre", continue-t-il.

Ce super simulateur devrait ainsi permettre de prédire sur des dizaines d'années les évolutions de la nappe de Beauce, la réserve d'eau potable la plus étendue en France.

Une fois les "variables pertinentes" identifiées, l'approche sera "transposable". Elle pourrait alors s'appliquer à d'autres nappes phréatiques en France et ailleurs sur la planète.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 30 novembre
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/11/2022

Des pêcheurs sur la rive du Bosphore où un senneur remonte son immense filet au moyen d'un treuil, le 6 novembre 2022, à Istanbul en Turquie ( Yasin AKGUL / AFP )Les cannes reposent à la…

Publié le 24/11/2022

Une installation de biogaz dans le Bas-Rhin, le 5 février 2013 ( FREDERICK FLORIN / AFP )Un camion benne chargé à bloc passe sur le pont-bascule: dans l'unité de méthanisation Equimeth, en…

Publié le 22/11/2022

L'agriculteur Hector Rincon ramasse des pommes de terre ancestrales dans un champ dédié à la recherche à Carmen de Carupa, en Colombie, le 11 novembre 2022 ( DANIEL MUNOZ / AFP )Avec…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/11/2022

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de...

Publié le 28/11/2022

Air France dévoile les premières nouveautés de son programme été 2023 (avril - octobre 2023), notamment marqué par le renforcement de sa desserte de...

Publié le 28/11/2022

A l'occasion de la COP 27, Hydrogen Europe, l'association européenne fédérant les entreprises et les associations nationales de l'industrie de...

Publié le 28/11/2022

Le Conseil d'administration d'EDF qui s'est réuni ce jour a décidé de coopter Madame Anne-Marie Descôtes, Secrétaire générale du ministère de l'Europe...

Publié le 28/11/2022

BigBen Interactive annonce ce jour ses résultats consolidés pour le 1er semestre de l'exercice 2022-23 (du 1er avril au 30 septembre) tels qu'arrêtés...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne