5 256.18 PTS
-0.48 %
5 245.5
-0.62 %
SBF 120 PTS
4 213.66
-0.43 %
DAX PTS
12 385.60
-0.53 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Loi interdisant l'exploitation des hydrocarbures: "dangereux" pour les industriels

| AFP | 303 | Aucun vote sur cette news
Francis Duseux à Paris le 28 mai 2016
Francis Duseux à Paris le 28 mai 2016 ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip) a jugé mercredi "dangereux" et contre-productif le projet de loi visant à interdire à terme l'exploitation des hydrocarbures en France.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, doit présenter lors du conseil des ministres du mercredi 6 septembre ce texte, qui vise à sortir de la production de pétrole ou de gaz à l'horizon 2040.

"Ce projet de loi pour nous est dangereux et va engager le début de la fin d'un secteur industriel qui est performant en France en favorisant une importation accrue de produits pétroliers", a dit à l'AFP Francis Duseux, président de l'Ufip.

"Il n'aura aucun impact sur la consommation de pétrole et conduira à augmenter les émissions de gaz à effet de serre puisque ce qu'on ne produit pas en France, il faudra l'importer et donc il y aura du CO2 émis au transport", a-t-il ajouté.

Parmi les arguments avancés par l'Ufip figure encore la menace qui pèserait sur les 1.500 emplois concernés, la fin de certaines recettes pour les collectivités locales ou encore l'image potentiellement négative de la France donnée aux investisseurs étrangers.

"En tant que patron d'une entreprise pétrolière, je ne peux pas être d'accord", a réagi de son côté le PDG du groupe Total, Patrick Pouyanné, interrogé par l'AFP en marge de l'université d'été du Medef.

"Si je ne peux pas explorer en France, j'explore ailleurs", a-t-il ajouté.

Actuellement, 63 concessions d'hydrocarbures sont en cours de validité dans le pays et sont concentrées dans les bassins parisien et aquitain.

La France a produit environ 815.000 tonnes de pétrole l'an dernier, soit l'équivalent d'à peu près 1% de la consommation nationale. Le plus gros producteur en France est le groupe canadien Vermilion.

"Les géologues ont la quasi-certitude qu'il y a des ressources disponibles en Guyane et, à notre avis, il serait utile de permettre l'exploration pour vérifier si on en trouve ou pas car cela pourrait être une source de richesse considérable pour les Guyanais", a encore fait valoir Francis Duseux.

"On dit que pour lutter contre le réchauffement climatique, le préalable, c'est de renoncer à exploiter les trois quarts des réserves d'énergie fossiles qu'on a sous nos pieds. Il faut qu'on montre l'exemple", a de son côté estimé Nicolas Hulot mercredi matin sur France Info.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

Situé aux portes de Paris, au coeur de la ZAC des Docks de Saint-Ouen, dans le nouvel éco-quartier de 100ha en bords de Seine...

Publié le 19/02/2018

IPC Global Solutions traite plus de 350 commandes par mois sous différentes formes...

Publié le 19/02/2018

A l'issue de la livraison des titres apportés à l'offre rouverte prévue le 22 février 2018...

Publié le 19/02/2018

DBT a déjà perçu 3,7 ME au titre de ce financement...

Publié le 19/02/2018

Rendez-vous le 26 février...

CONTENUS SPONSORISÉS