5 372.38 PTS
-
5 371.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 288.39
-
DAX PTS
12 991.28
+0.01 %
Dowjones PTS
23 328.63
+0.71 %
6 108.82
+0.27 %
Nikkei PTS
21 675.93
+1.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Litige Bombardier: Trudeau estime "inconcevable" un contrat avec Boeing

| AFP | 219 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le président américain Donald Trump à la Maison Blanche à Washington, le 11 octobre 2017
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le président américain Donald Trump à la Maison Blanche à Washington, le 11 octobre 2017 ( JIM WATSON / AFP/Archives )

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a estimé mercredi "inconcevable" d'acheter du matériel militaire à l'avionneur américain Boeing alors que celui-ci est en litige commercial avec le constructeur national Bombardier.

Boeing a obtenu que l'administration Trump impose des pénalités financières au canadien Bombardier pour l'empêcher de vendre ses avions CSeries sur le marché américain.

En représailles, le Canada a présenté une "déclaration d’intérêt" pour des chasseurs F18 d'occasion de l'armée australienne et suspendu les discussions avec Boeing sur l'achat de 18 Super Hornet neufs, en attendant de renouveler entièrement sa flotte actuelle de chasseurs via un appel d'offres en 2019.

M. Trudeau a expliqué avoir parlé "directement" de ce litige avec le président américain Donald Trump lors d'un entretien mercredi à Washington.

"J'ai souligné que c'était inacceptable ce que le département du Commerce et ce que Boeing ont décidé par rapport à Bombardier, et que c'était inconcevable qu'on fasse des achats militaires de Boeing si (l'avionneur) continue d'agir de cette façon", a expliqué le Premier ministre canadien à la presse.

"Les tentatives de Boeing de mettre au chômage des dizaines de milliers de travailleurs de l'aéronautique au Canada ne sont pas quelque chose que nous considérons comme positif", a-t-il dit.

M. Trump "a dit qu'il comprenait que c'était un enjeu très important pour nous", a ajouté M. Trudeau, affirmant que la conversation avec le président américain n'avait "pas été facile", mais qu'elle était "importante à avoir".

L'administration américaine a imposé des droits compensatoires de 220% sur les avions CS100 et CS300 de Bombardier importés aux Etats-Unis et une taxe antidumping de 80% sur ces mêmes avions. Boeing accuse Bombardier de fabriquer ses avions de 100 à 150 places grâce à des subventions publiques et de les avoir vendus à perte à la compagnie Delta Air Lines.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2017

Communiqué de Presse    Montrouge, France, le 20 Octobre; 10:35 pm CET DBV Technologies annonce les résultats de l'étude clinique de phase III chez les…

Publié le 20/10/2017

Le gestionnaire d'actifs Amundi, filiale du Crédit Agricole, prévoit de supprimer 134 postes en France, selon des sources citées vendredi par le site de 'L'Agefi'.

Publié le 20/10/2017

Le titre General Electric a connu une journée de montagnes russes vendredi à Wall Street, avec un écart de 7% en cours de séance.

Publié le 20/10/2017

La politique de dividende reste fondée sur l'évolution du Cash-flow net courant par action.

Publié le 20/10/2017

Retour d'Assemblée générale...

CONTENUS SPONSORISÉS