En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 449.60 PTS
+1.04 %
5 441.5
+0.89 %
SBF 120 PTS
4 361.17
+0.79 %
DAX PTS
12 304.19
+0.70 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.00 %
7 490.32
+0.00 %
1.176
+0.77 %

Levée du préavis de grève des pilotes d'Air France pour jeudi

| AFP | 347 | Aucun vote sur cette news
Un Airbus A340 de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, le 20 novembre 2009
Un Airbus A340 de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, le 20 novembre 2009 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Les syndicats de pilotes d'Air France ont levé leur préavis de grève pour jeudi, après avoir trouvé avec la direction un "compromis", a-t-on appris lundi soir auprès d'un syndicat et de la direction.

Les trois syndicats de pilotes, SNPL, Spaf et Alter, ont décidé de lever leur préavis à l'issue d'une journée de négociations avec la direction, a déclaré à l'AFP le président du Spaf, Grégoire Aplincourt.

Un "protocole de sortie de conflit a pu être trouvé dans la soirée", a confirmé à l'AFP Air France.

Avec cette menace de grève, les syndicats avaient voulu dénoncer les conditions dans lesquelles un commandant de bord avait été "débarqué" par la compagnie, le 2 janvier.

Selon eux, ce commandant avait refusé de décoller d'Orly "pour des raisons de sécurité", faute d'un chef de cabine "compétent", remplacé selon eux par un steward. La direction avait alors choisi de remplacer ce commandant de bord pour assurer le vol.

La direction avait de son côté affirmé que "les personnels +faisant fonction+ de chef de cabine ont tous reçu une formation, (...) qui leur permet d’accomplir leur mission comme n’importe quel chef de cabine nommé". Les conditions de vol étaient selon elle "totalement conformes et réglementaires".

Selon le président du Spaf, la direction a toutefois reconnu lundi que "le vol concerné n'a pas fait l'objet d'un traitement adapté".

Syndicats et direction "ont convenu de rechercher, dans la concertation, une nouvelle rédaction" du paragraphe du manuel d’exploitation de la compagnie concernant les conditions dans lesquelles la mission d'un commandant de bord peut être interrompue, explique Air France.

La compagnie s'engage en outre "à rappeler les prérogatives du commandant de bord à l'ensemble de l'encadrement de la compagnie", précise-t-elle.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

CAP GEMINI constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put M238S émis par…

Publié le 20/09/2018

Le SmartVision2 Premium de Kapsys

Publié le 20/09/2018

Le fabricant de vêtements de sport Under armour a confirmé son intention de supprimer 400 postes, soit d'environ 3%, ses effectifs mondiaux d'ici mars dans le cadre d'un plan de restructuration. La…

Publié le 20/09/2018

Visiativ reste entouré pour la deuxième séance consécutive, toujours pénalisé par une publication intermédiaire jugée décevante par le marché...

Publié le 20/09/2018

Jean-Claude Biver, le président de la division montres de LVMH, a affirmé ce jour à l'agence Reuters qu'il renonçait, pour raisons de santé, à ses...