5 513.82 PTS
+0.08 %
5 480.0
-0.52 %
SBF 120 PTS
4 405.94
+0.16 %
DAX PTS
13 246.33
+0.35 %
Dowjones PTS
25 792.86
-0.04 %
6 737.14
-0.32 %
Nikkei PTS
23 951.81
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les taxis ont bloqué l'aéroport de Prague pour protester contre Uber

| AFP | 184 | Aucun vote sur cette news
Les taxis tchèques ont protesté contre la concurrence déloyale selon eux de la plateforme Uber
Les taxis tchèques ont protesté contre la concurrence déloyale selon eux de la plateforme Uber ( SAM YEH / AFP/Archives )

Les taxis tchèques ont mené lundi pendant environ trois heures une opération escargot sur la principale voie d'accès à l'aéroport Vaclav Havel de Prague, pour protester contre la concurrence déloyale selon eux de la plateforme de transport Uber.

Roulant à environ 15 km/h, environ 1.200 taxis, selon les organisateurs, ont ainsi provoqué vers midi d'importants embouteillages aux abords de l'aérodrome international pragois.

Les protestataires reprochent notamment au groupe américain de location de voiture avec chauffeur l'absence de licence pour exercer cette profession tout comme celle d'un taximètre.

"Les chauffeurs d'Uber ne respectent pas la législation en vigueur", a affirmé Petr Polisensky, porte-parole de l'Association des chauffeurs de taxis, avant de dénoncer ce qui était selon lui une "inaction des autorités".

"La mairie de Prague ignore les activités illégales (d'Uber)", a-t-il ajouté, dans un communiqué publié sur un réseau social.

"Nous sommes prêts à un dialogue", a de son côté indiqué Miroslava Jozova, porte-parole d'Uber en République tchèque. Selon elle "il y a assez de place à Prague pour toutes formes d'entreprise".

La maire de Prague, Adriana Krnacova, a tenté sans succès de détourner in extrémis les protestataires de leur action.

Selon elle, la municipalité "ne dispose pas de moyens légaux pour réglementer les plateformes digitales".

Environ 70 chauffeurs de taxi ont lancé lundi une protestation similaire à Brno, deuxième ville tchèque, en signe de solidarité avec leurs collègues pragois.

Dans cette ville, les activités d'Uber ont été récemment interdites par le tribunal régional, donnant ainsi suite à la plainte de chauffeurs de taxis locaux.

Environ 400.000 Tchèques ont jusqu'à présent téléchargé l'application d'Uber qui collabore avec environ 2.000 chauffeurs, selon la société présente depuis 2014 dans ce pays d'environ 10,5 millions d'habitants.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Il s'agit d'une émission obligataire à taux fixe de 500 ME à 7 ans assortie d'un coupon de 0,75%...

Publié le 16/01/2018

Selon le quotidien 'Les Echos', le groupe de BTP Eiffage a décroché le plus gros contrat du futur réseau de métros automatiques Grand Paris Express.

Publié le 16/01/2018

"Nos résultats semestriels s'inscrivent dans la trajectoire présentée lors de notre introduction en Bourse"...

Publié le 16/01/2018

Le Groupe M6 et le Groupe Canal+ passent un accord de partenariat global pour les contenus du groupe M6 destinés aux offres Canal...

Publié le 16/01/2018

Rendez-vous le 22 février...

CONTENUS SPONSORISÉS