5 347.76 PTS
-0.67 %
5 351.00
-0.59 %
SBF 120 PTS
4 271.83
-0.69 %
DAX PTS
12 948.14
-0.73 %
Dowjones PTS
23 157.60
+0.70 %
6 114.35
-0.13 %
Nikkei PTS
21 448.52
+0.40 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les taxes sur le diesel grimperont de 10% en 2018 pour s'aligner sur l'essence

| AFP | 161 | Aucun vote sur cette news
Plein au diesel dans une station-service de Brest (Finisterre)
Plein au diesel dans une station-service de Brest (Finisterre) ( FRED TANNEAU / AFP/Archives )

A deux jours de la présentation du budget, le gouvernement a annoncé lundi une hausse de 10% des taxes sur le diesel en 2018, afin de l'aligner sur la fiscalité de l'essence, dans la lignée du mouvement déjà engagé sous le précédent quinquennat.

"Je vous le confirme. C'est la volonté d'avoir une convergence entre l'essence et le diesel", a dit sur RMC et BFMTV le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

Cette hausse de 10% de la fiscalité du diesel, révélée par les Échos, l'an prochain correspond à un montant de 7,6 centimes.

Quant à une hausse de 3,9 centimes sur l'essence également évoquée par le journal, "on est dans ces eaux-là, je ne vais pas vous dire que vous vous trompez", a-t-il dit.

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé l'informationdes Echos
Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé l'informationdes Echos ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Sur un prix à la pompe du litre de gazole "d'environ 1,18 euro, les taxes s'élèvent déjà à plus de 70 centimes, c'est donc une augmentation de 10% qui s'annonce", relevaient les Échos.

Cette hausse doit permettre d'absorber la baisse du prix du pétrole constatée ces derniers mois.

Le diesel est de loin le premier carburant vendu en France avec 80% des volumes et il a bénéficié pendant longtemps de nombreux avantages fiscaux, mais un rééquilibrage a été entamé depuis 2015.

Dans la lignée du mouvement engagé sous la présidence de François Hollande, le gouvernement d'Édouard Philippe a indiqué vouloir en finir avec cette situation d'ici à la fin de la mandature dans cinq ans.

-"Délire fiscal"-

L'association d'usagers Automobile Club Association (ACA) a fortement critiqué cette nouvelle hausse de la fiscalité du diesel, évoquant un "délire fiscal".

Le gouvernement "veut augmenter le diesel pour le mettre au prix de l'essence, mais on va quand même remonter le prix de l'essence, il y a quelque chose d'ahurissant", s'est exclamé auprès de l'AFP Yves Carra, porte-parole de l'association.

Et de dénoncer un rattrapage "par le haut". "Pourquoi le gouvernement ne baisse pas le prix de l'essence au prix du diesel?", a-t-il encore souligné.

"On aurait dû privilégier une baisse des taxes sur l'essence pour favoriser le convergence" au lieu de voir "des taxes supplémentaires se rajouter", abonde Fabrice Godefroy, président de l'association "Diéselistes de France", qui rassemble les professionnels de cette motorisation.

Ces professionnels approuvent en revanche le principe du rééquilibrage: "il y a en effet une certaine logique à ne pas favoriser plus le diesel que l'essence", a dit M. Godefroy à l'AFP.

Une convergence "va permettre de réguler le marché" selon lui, et faire en sorte "que les gens achètent un véhicule par rapport à leur type d'utilisation".

Ainsi, si les véhicules essence concernent plutôt "les petits rouleurs", "les grands rouleurs, qui font plus de 20.000 km/an, auront eux toujours intérêt à acheter un véhicule diesel, compte-tenu de sa consommation inférieure de 20 à 25% par rapport à un véhicule essence", a encore souligné M. Godefroy.

Le gouvernement présentera mercredi son projet de budget pour 2018, chargé de concilier les vastes baisses d'impôts promises par Emmanuel Macron avec une réduction du déficit public français.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

La filiale de Casino se lance dans l'électricité à bas prix...

Publié le 19/10/2017

Renault (-2,73% à 83,99 euros) creuse ses pertes à la Bourse de Paris alors que son partenaire Nissan a annoncé la suspension de la production dans toutes ses usines japonaises alimentant son…

Publié le 19/10/2017

Le groupe doit rappeler plus d'1 million de véhicules...

Publié le 19/10/2017

Inside Secure annonce la sortie d'Inside Secure Mobile Payment Server, une solution unique capable de gérer entièrement l'écosystème de paiement...

Publié le 19/10/2017

La société de gestion pointe à 5,22% du tour de table

CONTENUS SPONSORISÉS