5 427.19 PTS
+0.75 %
5 421.5
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 324.77
+0.69 %
DAX PTS
13 183.53
+0.46 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-0.16 %
Nikkei PTS
22 866.17
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les syndicats de Pôle emploi s'inquiètent de possibles baisses d'effectifs

| AFP | 193 | Aucun vote sur cette news
Le quotidien Le Parisien fait état de
Le quotidien Le Parisien fait état de "plusieurs milliers de postes de cadres" supprimés, tandis que la ministre du Travail Muriel Pénicaud évoque "quelques centaines" de postes ( ROMAIN LAFABREGUE / AFP/Archives )

Plusieurs syndicats de Pôle emploi se sont inquiétés mardi d'un article du Parisien, partiellement démenti par la ministre du Travail Muriel Pénicaud, selon lequel le gouvernement envisagerait des réductions drastiques d'effectifs au sein de l'opérateur.

Dans son édition de mardi, Le Parisien, qui cite des sources anonymes, annonce un "dégraissage massif" pour Pôle emploi, dans le but d'économiser "près de trois milliards d'euros" d'ici à 2022. Cela concernerait "plusieurs milliers de postes de cadres", qui "travaillent en back-office, notamment sur des fonctions d'ingénierie ou d'analyse du marché de l'emploi".

Des chiffres nuancés par Mme Pénicaud mardi matin sur franceinfo: en 2018, il n'y aura que "quelques centaines" de postes "en évolution, comme chaque année", du fait de la reprise de la croissance. La direction de Pôle emploi a, de son côté, confirmé à l'AFP qu'il y aurait "une légère baisse des effectifs en 2018", tout en précisant qu'"aucun chiffre n'est encore arrêté".

Ces "annonces contradictoires et confuses" ne sont pas du goût de la CFDT, premier syndicat de Pôle emploi, qui ne les juge "pas compatibles avec les missions dévolues à Pôle Emploi et la forte charge de travail que les salariés de Pole emploi vivent au quotidien".

"L'avenir de Pole emploi ne peut être conçu en mettant en discussion ce qui constitue sa première richesse: son personnel!", écrit le syndicat dans un communiqué, qui "exige au plus vite une clarification de la direction" de l'opérateur.

Le SNU-FSU, troisième syndicat de Pôle emploi, a, lui, exprimé sa "mobilisation pleine et entière pour faire échec à ces projets". Le syndicat "appelle toutes les organisations syndicales à se retrouver le plus rapidement possible pour définir ensemble des actions à conduire".

Quant au Snap, syndicat non représentatif, il a dénoncé une "nouvelle attaque en règle contre Pôle emploi".

"Si cet article ne relève pour l'instant que du ballon d'essai, il n'en demeure pas moins que les menaces alarmantes qu'il représente doivent être prises au sérieux", ajoute-t-il.

Le SNU-FSU et le Snap réclament tous deux une "réunion d'urgence" avec la direction de Pôle emploi.

Selon cette dernière, les effectifs des prochaines années se décideront "dans le cadre des négociations de la convention tripartite 2019-2021 qui commenceront l'année prochaine". La convention, conclue entre l'Etat, l'Unédic et Pôle emploi, fixe les objectifs de Pôle emploi.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS