En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 476.17 PTS
-0.33 %
5 464.00
-0.34 %
SBF 120 PTS
4 384.35
-0.29 %
DAX PTS
12 350.82
-0.64 %
Dowjones PTS
26 563.13
-0.67 %
7 524.03
-0.09 %
1.176
+0.08 %

Les syndicats de Pôle emploi s'inquiètent de possibles baisses d'effectifs

| AFP | 343 | Aucun vote sur cette news
Le quotidien Le Parisien fait état de
Le quotidien Le Parisien fait état de "plusieurs milliers de postes de cadres" supprimés, tandis que la ministre du Travail Muriel Pénicaud évoque "quelques centaines" de postes ( ROMAIN LAFABREGUE / AFP/Archives )

Plusieurs syndicats de Pôle emploi se sont inquiétés mardi d'un article du Parisien, partiellement démenti par la ministre du Travail Muriel Pénicaud, selon lequel le gouvernement envisagerait des réductions drastiques d'effectifs au sein de l'opérateur.

Dans son édition de mardi, Le Parisien, qui cite des sources anonymes, annonce un "dégraissage massif" pour Pôle emploi, dans le but d'économiser "près de trois milliards d'euros" d'ici à 2022. Cela concernerait "plusieurs milliers de postes de cadres", qui "travaillent en back-office, notamment sur des fonctions d'ingénierie ou d'analyse du marché de l'emploi".

Des chiffres nuancés par Mme Pénicaud mardi matin sur franceinfo: en 2018, il n'y aura que "quelques centaines" de postes "en évolution, comme chaque année", du fait de la reprise de la croissance. La direction de Pôle emploi a, de son côté, confirmé à l'AFP qu'il y aurait "une légère baisse des effectifs en 2018", tout en précisant qu'"aucun chiffre n'est encore arrêté".

Ces "annonces contradictoires et confuses" ne sont pas du goût de la CFDT, premier syndicat de Pôle emploi, qui ne les juge "pas compatibles avec les missions dévolues à Pôle Emploi et la forte charge de travail que les salariés de Pole emploi vivent au quotidien".

"L'avenir de Pole emploi ne peut être conçu en mettant en discussion ce qui constitue sa première richesse: son personnel!", écrit le syndicat dans un communiqué, qui "exige au plus vite une clarification de la direction" de l'opérateur.

Le SNU-FSU, troisième syndicat de Pôle emploi, a, lui, exprimé sa "mobilisation pleine et entière pour faire échec à ces projets". Le syndicat "appelle toutes les organisations syndicales à se retrouver le plus rapidement possible pour définir ensemble des actions à conduire".

Quant au Snap, syndicat non représentatif, il a dénoncé une "nouvelle attaque en règle contre Pôle emploi".

"Si cet article ne relève pour l'instant que du ballon d'essai, il n'en demeure pas moins que les menaces alarmantes qu'il représente doivent être prises au sérieux", ajoute-t-il.

Le SNU-FSU et le Snap réclament tous deux une "réunion d'urgence" avec la direction de Pôle emploi.

Selon cette dernière, les effectifs des prochaines années se décideront "dans le cadre des négociations de la convention tripartite 2019-2021 qui commenceront l'année prochaine". La convention, conclue entre l'Etat, l'Unédic et Pôle emploi, fixe les objectifs de Pôle emploi.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

Suresnes, le 24 septembre 2018 : Recylex S.A. (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) annonce ce jour que le Groupe a obtenu l'accord de l'ensemble des partenaires financiers…

Publié le 24/09/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 24/09/2018

      Communiqué de mise à disposition de documents   Neuilly-sur-Seine, le 24 septembre 2018       Mise à disposition du rapport financier semestriel au 30 juin…

Publié le 24/09/2018

  RESULTATS SEMESTRIELS 2018                Paris, le 21 septembre 2018     Patrimoine 144,2 Millions d'euros   Résultat net…

Publié le 24/09/2018

 Groupe BIC - Communiqué de presse Clichy - 24 Septembre 2018   Déclaration des Transactions sur Actions Propres du 17 au 21 Septembre 2018   Conformément à la…