En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 414.22 PTS
-0.28 %
5 410.00
-0.35 %
SBF 120 PTS
4 334.83
-0.27 %
DAX PTS
12 561.13
+0.16 %
Dowjones PTS
25 008.31
-0.04 %
7 367.81
-0.11 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Les salariés de Vélib', en grève pour leur emploi, bloquent les dépôts

| AFP | 488 | Aucun vote sur cette news
Des employés de Cyclocity, filiale de JCDecaux en charge des Vélib', réunis devant l'Hôtel de Ville de Paris, le 4 avril 2017
Des employés de Cyclocity, filiale de JCDecaux en charge des Vélib', réunis devant l'Hôtel de Ville de Paris, le 4 avril 2017 ( Philippe Lopez / AFP/Archives )

Des salariés de Cyclocity, filiale de JCDecaux en charge des Vélib' actuellement en grève pour leur emploi, ont décidé de bloquer les dépôts mercredi, a-t-on appris de source syndicale.

"On a bloqué tous les dépôts", a affirmé à l'AFP Bambo Cissokho, secrétaire du comité d'entreprise de Cyclocity, et "on est en train de déconnecter les stations", a-t-il ajouté.

Selon le Syndicat Vélib citant JCDecaux, tous les sites "sont occupés en début d'après-midi par les grévistes mais aucun n'est bloqué, ceux qui veulent travailler le peuvent".

Des salariés parmi les 270 que comptait la filiale du dispositif de vélo en partage observent depuis mardi dernier un mouvement de grève, avec manifestations dans les bureaux de Smovengo et Indigo, repreneurs du service au 1er janvier 2018, ou devant la mairie de Paris.

Ils demandent leur transfert du groupe JCDecaux, ancien prestataire, au nouveau Smovengo aux mêmes conditions de salaires et d'avantages.

"On est le 22 novembre et on n'a rien, aucune garantie", a-t-il indiqué en redemandant une réunion avec Smovengo, l'ancien opérateur JCDecaux, le syndicat mixte Autolib' Vélib' et les syndicats.

La Ville de Paris, qui fait partie du Syndicat, "n'a jamais pris ses responsabilités", a-t-il ajouté.

Concernant le groupement Smovengo, qui avait déclaré que les ex-salariés étaient "prioritaires" à l'embauche, "il y a zéro embauche et les quelques salariés qui ont reçu une réponse, se voient proposer entre 300 et 600 euros de moins".

"On maintient la pression", a affirmé pour sa part Laurent Degousée, délégué SUD-Commerce, en indiquant que les salariés devaient rencontrer dans la journée Danièle Obono, députée de Paris de La France Insoumise.

Le Conseil de Paris, sur proposition Udi-Modem, a voté mardi le principe d'une indemnisation des abonnés -- qui pourrait être un prolongement d'abonnement de quelques mois -- en raison des perturbations actuelles.

"On est contents pour les usagers, mais la Ville de Paris s'occupe-t-elle des personnels ?", a-t-il demandé.

Selon JCDecaux, les stations étaient pour la plupart connectées en fin de matinée.

Le Syndicat note néanmoins que le mouvement de grève "va toucher le calendrier" des installations et désinstallations entre les deux opérateurs, "on fait notre maximum".

Le passage de témoins doit se faire au 1er janvier, avec des stations étant déjà en cours de désinstallation quand l'installation des nouvelles prendra quelques mois en 2018.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Blockchain Game Summit...

Publié le 16/07/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

Publié le 16/07/2018

Musk accuse un explorateur sur le réseau social

Publié le 16/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, qui s’est ouvert aujourd’hui près de Londres, Airbus a fait part d’un nouvel accord. Ainsi, le groupe aéronautique européen a annoncé la…

Publié le 16/07/2018

Ce franchissement de seuils résulte de la souscription à une augmentation de capital