En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 196.11 PTS
+0.00 %
5 183.00
-0.20 %
SBF 120 PTS
4 120.70
+0.01 %
DAX PTS
11 423.28
+0.19 %
Dowjones PTS
25 809.20
-0.56 %
7 021.68
-0.58 %
1.133
-0.10 %

Les salariés de CKB-TE Connectivity organisent la "mort symbolique" de leur entreprise

| AFP | 254 | Aucun vote sur cette news
Un salarié de CKB-TE Connectivity déguisé en faucheuse déambule dans le faux cimetière érigé par les manifestants pour protester contre la fermeture de leur entreprise, le 7 février 2019 à Allones dans la Sarthe
Un salarié de CKB-TE Connectivity déguisé en faucheuse déambule dans le faux cimetière érigé par les manifestants pour protester contre la fermeture de leur entreprise, le 7 février 2019 à Allones dans la Sarthe ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP )

Un cimetière de croix blanches pour symboliser la mort de leur entreprise: les 162 salariés de CKB-TE Connectivity (connecteurs pour l'industrie ferroviaire et offshore pétrolier) à Allonnes près du Mans, ont manifesté jeudi leur "colère" contre la décision récente du groupe américano-suisse de fermer l'entreprise.

En janvier, les employés de cette usine qui fabrique des connecteurs pour l'industrie ferroviaire et l'offshore pétrolier ont appris que l'activité serait délocalisée en Pologne et au Texas.

Plus d'une centaine de salariés ont posé avec leur matricule derrière 162 croix formant un cimetière où l'on pouvait voir déambuler un manifestant déguisé en faucheuse, a constaté un photographe de l'AFP. Plusieurs élus, dont le maire PCF d'Allonnes Gilles Leproust, sont venus afficher leur soutien.

"Cimetière de nos emplois", pouvait-on lire sur une banderole accrochée sur le grillage de l'entreprise. CKB-TE Connectivity doit fermer d'ici l'été 2020 et les premiers licenciements pourraient intervenir d'ici fin 2019.

CBK-TE Connectivity, implanté depuis 53 ans dans l'agglomération du Mans et depuis 8 ans à Allonnes réalise 40% de son activité dans le ferroviaire et 60% dans l'offshore pétrolier. Sur les 162 salariés, l'entreprise compte une vingtaine de cadres et de salariés administratifs.

"On a l'impression qu'il y a une échelle du nombre de licenciés, le gouvernement ne s'occupe pas de petits comme nous. On est un peu les laissés-pour-compte des pouvoirs publics", a déclaré à l'AFP Philippe Gautier, secrétaire du comité d'entreprise. "Il nous a été annoncé qu'on n'était pas assez rentable. Pourtant, les carnets de commandes sont pleins, la confiance des clients est là. C'est à ne rien y comprendre", a ajouté cet élu CGT.

En 2018, Career Kheops Bac (CKB) a réalisé 20 millions d'euros de chiffres d'affaires, légèrement en perte, selon M. Gautier et le groupe multinational avait annoncé 1,2 million d'euros d'investissement.

L'élu CGT regrette que le ministère de l'Economie, par la voix du secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi, se soit jusqu'à présent "contenté d'acter la fermeture" du site sarthois.

Le maire veut réunir les présidents de région et de la métropole du Mans pour "réclamer à l'actionnaire le remboursement de 750.000 euros d'aides publiques", si celui-ci ne revoit pas sa position.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

L'opération doit être finalisée en mars 2019....

Publié le 21/02/2019

Soft Computing enregistre un chiffre d'affaires de 47 millions d'euros (40,5 ME en 2017)...

Publié le 21/02/2019

14 véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS ont été labellisés "Origine France Garantie"...

Publié le 21/02/2019

Cette acquisition d'actions Locindus s'inscrit dans le cadre de l'offre publique de retrait...

Publié le 21/02/2019

Après plusieurs mois de travail, Cecurity...