5 256.18 PTS
-0.48 %
5 249.0
-0.55 %
SBF 120 PTS
4 213.66
-0.43 %
DAX PTS
12 385.60
-0.53 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les "repentis fiscaux" rapporteront plus de 8 mds EUR, selon la Cour des comptes

| AFP | 280 | Aucun vote sur cette news
 Les
Les "repentis fiscaux" rapporteront plus de 8 mds EUR au total, selon la Cour des comptes ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

La régularisation de comptes détenus illégalement à l'étranger rapportera plus d'un milliard d'euros à l'Etat cette année et "un peu moins" en 2018, soit un total de plus de 8 milliards depuis 2013, selon un rapport publié lundi par la Cour des comptes.

Le Service de traitement des déclarations rectificatives (STDR), créé en juin 2013 pour traiter les demandes de régularisation des évadés fiscaux français, a encaissé "plus de 7 milliards d'euros" de 2014 à 2016 et "des recettes de 1 à 1,2 milliard sont attendues en 2017, un peu moins en 2018", indique la Cour des comptes.

Le gouvernement, qui a annoncé en septembre la fermeture à la fin de l'année de cette "cellule de dégrisement fiscal", évoquait alors un recouvrement total de 7,8 milliards d'euros dont environ un milliard escompté en 2017.

Mais "les recettes pourraient atteindre 1,2 milliard d'euros, selon l'évaluation donnée à la Cour en septembre", signalent les magistrats de la rue Cambon.

Quant aux recettes pour 2018, elles "n'ont pas fait encore l'objet d'une prévision formelle mais devraient se situer en dessous de celles de 2017, autour de 1 milliard au mieux". Pour cela, "il faudra maintenir le STDR en activité jusqu'au règlement des derniers dossiers déposés", ajoutent les auteurs du rapport, qui rappellent que "20.000 dossiers étaient encore en attente fin 2016".

Depuis quatre ans, "la procédure (...) a connu un grand succès", observe la Cour des comptes, qui en tient pour preuve les près de 51.000 demandes déposées "portant sur environ 32 milliards d'euros d'avoir", ces chiffres pouvant encore augmenter d'ici au 31 décembre.

L'Etat a pourtant "renoncé" à "un peu plus de 1,8 milliard d'euros" en accordant de larges remises sur les amendes et les majorations d'impôts.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

Alstom fournira à Île-de-France Mobilités et à la RATP 20 métros MP14 de 5 voitures, destinés à la ligne 11 du métro parisien pour un montant de 157 millions d’euros. Cette levée d’option…

Publié le 19/02/2018

D'une durée de 9 ans et 3 mois, ce bail prendra effet lors de la livraison finale de l'ensemble immobilier tertiaire Quai 8.2...

Publié le 19/02/2018

DBT a annoncé la signature d’un avenant au contrat de prêt obligataire d’un montant de 3 millions d’euros conclu avec Nice & Green en date du 29 Mars 2017, et désormais porté à 7 millions…

Publié le 19/02/2018

La SCPI Accimmo Pierre, gérée par BNP Paribas REIM France, a acquis auprès de Gecina l’ensemble immobilier « Dock-en-Seine » de près de 16 000 mètres carrés pour environ 130 millions…

Publié le 19/02/2018

ANF Immobilier et Foncière des Régions ont annoncé la signature d’un bail avec l’Agence Erasmus+ France / Education Formation pour une surface de 2 172 mètres carrés de bureaux pour Quai 8.2…

CONTENUS SPONSORISÉS