En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 918.84 PTS
+2.34 %
4 910.5
+2.34 %
SBF 120 PTS
3 907.10
+2.27 %
DAX PTS
10 948.32
+1.56 %
Dowjones PTS
24 694.44
+1.33 %
6 834.96
+1.95 %
1.137
+0.43 %

Les pistes d'un des responsables de la BCE pour "casser" le Bitcoin

| AFP | 458 | Aucun vote sur cette news
La plus célèbre des crypto-monnaies fait actuellement l'objet d'une intense spéculation
La plus célèbre des crypto-monnaies fait actuellement l'objet d'une intense spéculation ( Justin TALLIS / AFP/Archives )

L'un des membres du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, l'Autrichien Ewald Nowotny, s'est prononcé en faveur d'une régulation du bitcoin, "objet purement spéculatif qui se fait passer par une monnaie", a t-il déclaré mercredi dans une interview.

"Il suffirait d'appliquer la règle de base de toute transaction financière: chaque participant doit divulguer son identité. Cela casserait le bitcoin", a déclaré M. Nowotny dans un entretien au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

"Nous avons besoin d'une TVA sur le bitcoin qui n'est pas une monnaie", a-t-il également esquissé.

Le gouverneur de la banque centrale d'Autriche reprend ainsi à son compte le crédo de la BCE, qui considère le bitcoin, cette devise virtuelle et décentralisée, comme une bulle plutôt que comme une potentielle concurrente de l'euro, mais pointe les risques de blanchiment de capitaux que pose le développement des blockchains et des crypto- monnaies.

"Nous venons de décider de ne plus imprimer de billets de 500 euros pour cette raison et nous assistons à un vaste recyclage de cet argent sale dans le Bitcoin", déplore-t-il.

Le Bitcoin, cette monnaie virtuelle qui a fait irruption sur la scène financière internationale en 2017, est passé d'environ 1.000 dollars en janvier à plus de 16.000 dollars à la mi-décembre, une ascension vertigineuse faisant craindre une bulle, même dans les milieux financiers rompus à la spéculation et à la volatilité.

Par ailleurs, le président de la banque centrale autrichienne estime que le Bitcoin est avant tout une mode et souligne l'impossibilité à terme de généraliser les paiements avec une monnaie dont le cours est aussi volatil.

"Quand je prends le métro le week-end avec mes petits-enfants il y a toujours quelques personnes qui viennent m'en parler, avant on me demandait si il fallait acheter de l'or", ironise M. Nowotny.

Des responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont aussi récemment exprimé des craintes sur le sujet, tandis que la Banque centrale de Singapour a recommandé aux investisseurs d'agir avec "une extrême prudence" vis-à-vis du bitcoin.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Consolidation à exploiter

Publié le 12/12/2018

Pernod Ricard a pris note du communiqué du fond activiste Elliott. Le numéro deux mondial des vins et spiritueux a rappelé que le dialogue avec ses actionnaires demeurait une priorité pour lui.…

Publié le 12/12/2018

Ford Motor Company a vu ses ventes reculer de 5,4% en Europe lors du mois de novembre 2018 par rapport à novembre 2017. Elles ressortent ainsi à 102 500 unités. La part de marché du constructeur…

Publié le 12/12/2018

A l’issue de la réunion qui s’est tenue hier à l’Elysée et dans un effort de solidarité nationale, Société Générale a annoncé la mise en place des mesures suivantes : le gel de ses…

Publié le 12/12/2018

Elliott Advisors s'attaque à une nouvelle société française...