En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 283.86 PTS
-1.92 %
5 289.00
-1.79 %
SBF 120 PTS
4 240.91
-1.79 %
DAX PTS
12 270.33
-2.46 %
Dowjones PTS
24 249.85
-1.35 %
7 027.02
-2.37 %
Nikkei PTS
22 338.15
-

Les pharmaciens gagnent plus à la campagne qu'en centre ville

| AFP | 339 | Aucun vote sur cette news

Le revenu des pharmaciens d'officine est plus élevé dans les zones rurales et dans le nord de la France que dans les grandes villes et dans le sud, où ils sont plus concentrés, selon une étude publiée mardi par l'Insee.

L'Insee ne précise pas le revenu moyen des pharmaciens titulaires
L'Insee ne précise pas le revenu moyen des pharmaciens titulaires ( Fred TANNEAU / AFP/Archives )

Les pharmaciens titulaires, qui détiennent les officines, connaissent "de fortes disparités" de revenus, notamment en fonction de leur situation géographique: ceux qui sont installés à la campagne gagnent ainsi 24% de plus que ceux des "villes centre".

La rémunération des titulaires évolue en fait en sens inverse de la densité de population: 10% de plus en banlieue qu'en centre ville, 6% de plus dans les villes moyennes (entre 20.000 et 200.000 habitants) que dans les métropoles.

L'Insee observe aussi que "les revenus moyens des pharmaciens (...) sont nettement plus élevés au nord de la France" et dépassent même de 20% la moyenne nationale "dans une dizaine de départements" septentrionaux.

A l'inverse, "le nombre d'officines par habitant est plus élevé au sud", ce qui atteste d'une "corrélation négative entre densité de pharmacies et revenu" des pharmaciens d'officine.

L'Insee ne précise toutefois pas le revenu moyen des titulaires, expliquant à l'AFP considérer que cette donnée "n'a pas de sens".

En revanche, l'Institut statistique public relève que "les revenus des adjoints d'officine, pharmaciens salariés, sont nettement inférieurs à ceux des titulaires", de l'ordre de 35.000 euros en moyenne en 2014, ce montant variant "beaucoup moins d'une pharmacie à l'autre".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Engie envisagerait de lancer une offre sur la branche énergies renouvelables du portugais EDP, rapporte lundi 'Bloomberg'. EDP fait l'objet depuis mai d'une OPA du chinois CTG.

Publié le 25/06/2018

Suspension de cotation en vue...

Publié le 25/06/2018

Nomination de Julien Braun comme administrateur de Bilendi...

Publié le 25/06/2018

Ces données mettent en évidence le rôle des rétrovirus endogènes humains...

Publié le 25/06/2018

La migration vers le Cloud de ces applications souvent critiques est facilitée grâce à iCod 400...