En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
+0.46 %
5 443.00
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 358.59
+0.42 %
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
-0.19 %
Nikkei PTS
22 794.19
-

Les paquebots fluviaux ont le vent en poupe sur le Rhône et la Saône

| AFP | 291 | Aucun vote sur cette news
L'activité du tourisme fluvial est en forte hausse sur le bassin Rhône-Saône
L'activité du tourisme fluvial est en forte hausse sur le bassin Rhône-Saône ( JEFF PACHOUD / AFP/Archives )

Avec 11 paquebots fluviaux en 2007, 23 aujourd'hui et une trentaine prévue en 2020, l'activité croisière "est en forte hausse depuis dix ans" sur le bassin Rhône-Saône, ont souligné vendredi les Voies navigables de France (VNF).

"Cette activité génère environ 150 millions d'euros annuels, soit deux-tiers des retombées économiques totales du tourisme fluvial sur ce bassin, le premier en France en termes d'unités navigantes" a relevé Monique Novat, directrice territoriale Rhône-Saône de VNF, lors d'un point presse.

Le tiers restant est réalisé par les bateaux-promenade, les péniches-hôtel, les bateaux de location et de plaisance privés, a-t-elle ajouté à l'occasion de l'inauguration d'un nouvel appontement au pied du Musée des Confluences à Lyon.

Cet appontement situé sur le Rhône, en amont de sa confluence avec la Saône, permet l'amarrage simultané de deux paquebots fluviaux (de 90 à 135 mètres) et de bateaux-promenade.

Il s'agit du troisième appontement proche du centre ville, permettant une escale dans la capitale des Gaules pour des croisières entre Bourgogne et Camargue dont 75% des passagers sont étrangers.

Cela représente quelque 1.000 escales par an à Lyon et des retombées économiques supérieures à 11 millions d'euros par an, s'est félicité le président de la Métropole de Lyon David Kimelfeld.

Le coût total de l'opération, inscrite dans le "Plan Rhône 2015-2020", s'élève à 1,5 million d'euros financés par VNF (50%), l'Etat, la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Métropole de Lyon (16,7% chacun).

Cet ouvrage s’inscrit dans le cadre du "schéma directeur des paquebots fluviaux" réalisé par le Grand Lyon et VNF en 2013, et de la politique commune menée par VNF, la Compagnie nationale du Rhône (CNR) et la Métropole de Lyon "pour accompagner le développement du tourisme fluvial, générateur de fortes retombées économiques", a noté la PDG de CNR Elisabeth Ayrault.

Avec un nombre toujours plus important de croisiéristes, essentiellement étrangers (américains, allemands...), Lyon s'affiche comme une escale majeure.

VNF, CNR et la Métropole de Lyon ont également signé vendredi un nouveau protocole d'accord d'une durée de 5 ans pour l'aménagement et la gestion des sites d'appontements dédiés aux paquebots fluviaux sur Lyon et l'axe Rhône Saône. Deux autres appontements sont notamment prévus à Lyon.

La Métropole de Lyon, forte de 1,3 million d'habitants, compte par ailleurs 16 bateaux-promenade (en 2015), utilisés par 400.000 passagers, mais aussi la ligne régulière du "Vaporetto", qui reçoit en moyenne 175.000 personnes, dont 25% de touristes.

Pour 2017, le gestionnaire des 6.700 kilomètres de voies navigables en France a enregistré sur l'ensemble du territoire une progression de 15% des réservations d'escale (paquebots) et une hausse de 3,5% des achats de vignettes plaisance au 31 mars.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Le RevPar (Revenu par chambre) s'établit à 262,29 euros...

Publié le 18/07/2018

L'environnement de marché demeure très porteur pour Voltalia au Brésil...

Publié le 18/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires de HighCo au 1er semestre 2018 s'élève à 89 ME...

Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...