En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.143
+0.31 %

Les moteurs diesel ont encore de l'avenir, assure le patron de Daimler

| AFP | 430 | 5 par 1 internautes
Le patron de Daimler, Dieter Zetsche et Carlos Ghon, son homologue de Renault-Nissan-Mitsubishi, au Salon mondial de l'automobile de Paris, le 3 octobre 2018
Le patron de Daimler, Dieter Zetsche et Carlos Ghon, son homologue de Renault-Nissan-Mitsubishi, au Salon mondial de l'automobile de Paris, le 3 octobre 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP )

Les moteurs diesel ont encore de l'avenir pour les grosses voitures car ils sont devenus presque aussi propres que les moteurs essence, même si leurs coûts ont augmenté, a affirmé mercredi le patron de Daimler, Dieter Zetsche, au Mondial de l'Auto à Paris.

Avec les moteurs diesel les plus récents, "nous sommes quasiment à des niveaux similaires d'émissions, pas identiques, mais très proches", a déclaré le patron du groupe automobile allemand (marques Mercedes, Smart).

"Au-delà de toute idéologie, désormais c'est une pure question économique", a-t-il poursuivi, lors d'une conférence de presse commune avec Carlos Ghosn, patron de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

"Les moteurs diesel sont devenus plus chers" en raison des développements nécessaires pour leur dépollution, donc "la question est aujourd'hui de savoir si c'est rentable pour les clients et pour les constructeurs", a expliqué M. Zetsche.

"Dans les segments d'entrée de gamme, c'est plus difficile d'avoir un business rentable" avec le diesel, mais "dans les segments supérieurs, dans les voitures plus grosses, il est évident qu'il y a un bénéfice économique pour les clients et les compagnies" ainsi qu'un avantage pour la société car les émissions de CO2 des moteurs diesel sont inférieures à celles des moteurs essence, a-t-il ajouté.

"C'est pourquoi je suis complètement certain que les moteurs diesel auront un avenir, même si ce n'est pas dans tous les segments", a-t-il conclu.

M. Ghosn a indiqué être en total accord avec M. Zetsche sur ce point. Les deux groupes sont partenaires depuis neuf ans et partagent des composants, notamment certains moteurs d'origine Renault qui équipent des modèles Mercedes.

"Il y a de nombreux segments où le diesel aura un avenir, les utilitaires légers ainsi que les segments supérieurs" de voitures particulières, a déclaré le dirigeant de Renault-Nissan-Mitsubishi.

"Nous sommes beaucoup plus touchés" que Daimler par le déclin du diesel, "parce que nous sommes beaucoup plus engagés dans les segments d'entrée et de moyenne gamme, où ce qui se produit en matière de régulation est une quasi-condamnation à mort du diesel à relativement court terme", a-t-il dit, en soulignant que son groupe allait réduire son exposition à cette technologie. "Nous sommes heureux d'avoir investi depuis 2009 dans les voiture électriques", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…