5 241.66 PTS
-0.22 %
5 251.50
+0.40 %
SBF 120 PTS
4 192.26
+0.00 %
DAX PTS
12 569.17
+0.00 %
Dowjones PTS
22 412.59
+0.21 %
5 973.60
+0.00 %
Nikkei PTS
20 347.48
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les jeunes Américains se détournent de Facebook pour Instagram et Snapchat

| AFP | 158 | Aucun vote sur cette news
Logo de l'application Instagram, plateforme de partage de photos détenue par Facebook, le 20 décembre 2012 à Paris
Logo de l'application Instagram, plateforme de partage de photos détenue par Facebook, le 20 décembre 2012 à Paris ( LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives )

Les adolescents et jeunes adultes américains se détournent progressivement du réseau social Facebook au profit d'Instagram et de Snapchat, attirés par le côté visuel de ces plateformes, selon une étude du cabinet eMarketer publiée mardi.

Le nombre "d'utilisateurs mensuels actifs" (ceux qui vont au moins une fois par mois sur Facebook) aux États-Unis ayant entre 12 et 17 ans "va baisser de 3,4% par rapport à 2016, à 14,5 millions", prévoit le cabinet pour cette année, un recul déjà observé en 2016 mais qui "s'accélère", puisque le repli l'an dernier n'était que de 1,2%, note eMarketer.

Le repli observé chez les plus jeunes "tire vers le bas" la croissance du nombre total d'utilisateurs de Facebook, qui devrait atteindre 2,4% à 172,9 millions de personnes.

Selon eMarketer, Instagram --plateforme de partage de photos détenue par Facebook-- et le service de messagerie Snapchat bénéficient de cette désaffection.

"On voit les ados et jeunes adultes migrer vers Snapchat et Instagram. Les deux plateformes ont du succès auprès d'eux car elles sont davantage en phase avec leur façon de communiquer, c'est-à-dire avec des contenus visuels", explique l'analyste Oscar Orozco, cité dans l'étude.

Snap, la maison mère de Snapchat, perd de l'argent, faute de parvenir à transformer sa fréquentation en revenus, et son titre ne cesse de reculer depuis son introduction en Bourse ici le 2 mars 2017, représenté ici par une peluche à son effigie
Snap, la maison mère de Snapchat, perd de l'argent, faute de parvenir à transformer sa fréquentation en revenus, et son titre ne cesse de reculer depuis son introduction en Bourse ici le 2 mars 2017, représenté ici par une peluche à son effigie ( Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

La base d'utilisateurs de Snapchat aux États-Unis devrait augmenter de 25,8% à 79,2 millions, une hausse portée par les 18-24 ans qui devraient être 24,4 millions (+19,2% par rapport à l'an dernier), soit plus nombreux que sur Facebook, qui en attire 23,5 millions.

Résultat, "pour la première fois" cette année, eMarketer s'attend à ce que les ados et jeunes adultes (12-24 ans) soient plus nombreux sur Snapchat que sur Facebook ou Instagram.

Ironie du sort, Snap, la maison mère de Snapchat, perd de l'argent (443 millions de dollars au second trimestre), faute de parvenir à transformer sa fréquentation en revenus, et son titre ne cesse de reculer depuis son introduction en Bourse en mars. La société, lancée en 2011 sous le nom de "Picaboo", est devenue célèbre par ses messages éphémères et ses filtres photographiques.

Les usagers d'Instagram quant à eux vont augmenter de 23,8% en 2017 pour atteindre 85,5 millions, dont 22,1 millions de 18-24 ans. Les moins de 12 ans vont progresser de 19% et les 12-17 ans de 8,8%, selon eMarketer.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2017

Coheris a réalisé au premier semestre 2017 un résultat net de 0,35 million d'euros, en repli de 18,6% en raison d'un attentisme fort des clients et d'un effet de base défavorable. Le résultat…

Publié le 21/09/2017

JCDecaux, qui sera présent au Tribunal de grande instance de Nanterre le 3 octobre dans le dossier Vélib', a assuré à AOF que "le transfert automatique des contrats de travail des salariés est…

Publié le 21/09/2017

Abivax a accusé au premier semestre 2017 une perte nette de 5,5 millions d'euros, contre une perte nette de 8,3 millions au premier semestre 2016. La biotech spécialisée dans le traitement contre…

Publié le 21/09/2017

Ecoslops, entreprise technologique innovante produisant du carburant et du bitume léger à partir de résidus d'hydrocarbures issus du transport maritime, a déposé le dossier de demande…

Publié le 21/09/2017

Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires premium, a signé un contrat avec la compagnie pétrolière Badr El Din Petroleum Company (BAPETCO), joint-venture entre Shell et l'Egyptian General…

CONTENUS SPONSORISÉS