Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 669.85 PTS
-
6 633.50
-0.47 %
SBF 120 PTS
5 221.50
-
DAX PTS
15 515.83
-
Dow Jones PTS
35 457.31
+0.56 %
15 410.72
+0. %
1.164
+0.06 %

Les Indiens contraints de céder les bijoux en or de famille pour surmonter la crise économique

| AFP | 946 | 4.67 par 3 internautes
Une cliente admirent des bracelets en or dans une bijouterie de Bombay,le 11 août 2021 en Inde
Une cliente admirent des bracelets en or dans une bijouterie de Bombay,le 11 août 2021 en Inde ( Punit PARANJPE / AFP )

Dans l'animation du bazar aux bijoux de Bombay, Kavita Jogani, la mort dans l'âme, essaie de tirer le meilleur prix avant de céder ses bracelets de mariage. Comme elle, des milliers d'Indiens se trouvent contraints, pour surmonter la crise économique, de se séparer de leur biens en or, souvent chargés de souvenirs intimes.

Peu de gens aiment l'or autant que les Indiens. Aucun mariage indien ne saurait être réussi sans son pesant d'or. C'est le moment que choisissent les familles pour mettre une partie de leurs économies à l'abri en les changeant en lingots, colliers, bagues, bracelets et autres objets en or, suprême valeur refuge.

Et si les économistes voient le rebond de la croissance de la troisième plus grande économie d'Asie après un recul historique résultant de la bataille contre le Covid-19, les Indiens restent nombreux à ne pas en sentir les effets.

"Nous traversons une crise financière très (grave) à cause de la pandémie. Pour faire face à nos dépenses, je n'ai pas d'autre choix que de vendre de l'or", confie à l'AFP Kavita Jogani, fabricante de vêtements.

Elle dépose ses huit bracelets en or sur un plateau de velours et attend nerveusement l'expertise et l'offre du bijoutier.

"J'avais acheté ces bracelets avant mon mariage, il y a 23 ans", se souvient cette femme de 45 ans.

Son commerce a durement souffert des différents confinements depuis mars 2020 et à présent elle peine à honorer les factures de l'entreprise et les salaires de ses 15 employés.

Un gérant de bijouterie examine à la loupe un bracelet en or, le 11 octobre 2021 à Bombay, en Inde
Un gérant de bijouterie examine à la loupe un bracelet en or, le 11 octobre 2021 à Bombay, en Inde ( Punit PARANJPE / AFP )

Selon une étude de l'université Azim Premji, les fermetures d'entreprises et les pertes d'emplois ont plongé plus de 230 millions d'Indiens dans la pauvreté l'année dernière, et nombre d'entre eux ne peuvent plus financer des dépenses aussi essentielles que le loyer, les frais de scolarité et médicaux.

Leurs difficultés ont été aggravées ces dernières semaines par la flambée des prix de l'électricité et du carburant entre autres.

"A fondre en larmes"

Ayant désespérément besoin d'argent, de nombreuses familles et petites entreprises mettent en gage leurs bijoux de famille contre des prêts à court terme afin de tenir le coup.

Un gérant de bijouterie montre des bracelets à une cliente, le 11 août 2021 à Bombay, en Inde
Un gérant de bijouterie montre des bracelets à une cliente, le 11 août 2021 à Bombay, en Inde ( Punit PARANJPE / AFP )

Selon les données de la Banque centrale, les banques indiennes ont accordé 63,65 milliards de dollars de "prêts contre des bijoux en or" au cours des huit premiers mois de 2021, soit un impressionnant bond de 74% en glissement annuel.

La presse locale est inondée d'avis de ventes d'or aux enchères, et les financiers essuient des défauts de paiement massifs les obligeant à vendre l'or placé en garantie de crédit.

Kumar Jain, 63 ans, dont la famille tient une boutique depuis 106 ans dans le vieux Zaveri Bazaar à Bombay, n'avait jamais vu un tel défilé comme ces derniers mois où une majorité de femmes viennent céder leurs bijoux.

"Ce n'était pas comme ça avant la pandémie" dit-il. Le pire, selon lui, est voir ses clientes se séparer de leur collier traditionnel de mariage.

"C'est à fondre en larmes quand elles retirent le 'mangalsutra' de leur cou en disant : +Donnez-moi de l'argent contre ça+. C'est le pire scénario."

- Assurance en or -

Selon le World Gold Council, les Indiens ont acheté 315,9 tonnes de bijoux qui s'échangent à la valeur de l'or en 2020, soit presque autant que les Amériques, l'Europe et le Moyen-Orient réunis.

Seule la Chine en achète davantage. Le métal précieux jouit d'une signification culturelle importante pour les 1,3 milliard de personnes appartenant à cette vieille civilisation.

Des clientes dans une bijouterie de Bombay, le 11 octobre 2021 en Inde
Des clientes dans une bijouterie de Bombay, le 11 octobre 2021 en Inde ( Punit PARANJPE / AFP )

Restant aux yeux des Indiens le moyen le plus sûr de transmettre la fortune familiale d'une génération à l'autre, sans crainte de dévaluation, l'or est en plus chargé d'une signification de bon augure.

Pour cette raison, l'or s'offre aux nouveaux mariés et aux anniversaires, selon Dinesh Jain, directeur du All India Gem And Jewellery Domestic Council (GJC).

"C'est la seule sécurité sociale pour la femme et le ménage", dit-il à l'AFP. "L'or est comme de l'argent liquide", poursuit-il, "vous l'encaissez à n'importe quelle heure du jour et de la nuit".

De ses huit bracelets plus un petit collier et plusieurs bagues, Jogani tire quelque 2.695 dollars.

"Autrefois, quand ma mère me disait : +tu dois mettre de l'or de côté+, moi, je m'en moquais", soupire Jogani, "je comprends la leçon aujourd'hui".

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/10/2021

La Bourse de Paris a signé une séance de surplace alors que les résultats d’entreprises du 3ème trimestre peinent à convaincre pour le moment. 

Publié le 20/10/2021

Après LVMH la semaine passée, un autre poids lourd de la cote parisienne a publié ses comptes du troisième trimestre : Danone...

Publié le 20/10/2021

Phast Invest et les dirigeants et actionnaires de référence de Prodware Philippe Bouaziz, Alain Conrard, Stéphane Conrard et François Richard) (actionnaires historiques) ont annoncé leur…

Publié le 20/10/2021

Neovacs investit 1,3 million d'euros dans Signia Therapeutics...

Publié le 20/10/2021

Phast Invest et les dirigeants et actionnaires de référence de Prodware (Philippe Bouaziz, Alain Conrard, Stéphane Conrard et François Richard)...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne