5 526.51 PTS
+0.00 %
5 533.5
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.00 %
DAX PTS
13 434.45
-
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.00 %
Nikkei PTS
23 785.58
-0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les Français soulagés: la Chine rouvre sa porte au camembert

| AFP | 390 | Aucun vote sur cette news
Un plateau de fromages français dans un restaurant de Pékin, le 8 septembre 2017
Un plateau de fromages français dans un restaurant de Pékin, le 8 septembre 2017 ( GREG BAKER / AFP/Archives )

Les autorités sanitaires chinoises ont levé l'interdiction d'importer certains fromages à pâte molle, dont de nombreux produits français comme le camembert et le brie, selon l'Union européenne (UE) et des professionnels interrogés lundi par l'AFP.

"C'est un vrai soulagement. Mais c'était attendu, car l'administration chinoise a tout de suite montré sa volonté de ne pas faire durer cette situation", indique Vincent Marion, cofondateur de Cheese Republic, qui se présente comme la principale boutique en ligne de vente de fromage en Chine.

"L'interdiction était en place seulement pour une courte période, donc cela n'a pas perturbé nos affaires. Maintenant, on peut continuer comme avant", déclare Axel Moreaux, le gérant du restaurant français Paradox à Pékin.

Les douanes chinoises avaient commencé il y a près de deux mois, contre toute attente, à bloquer l'importation de fromages à pâte molle ou persillée -- comme le camembert, le brie, le roquefort, ou encore le gorgonzola italien.

Ces types de produits contiennent des cultures bactériennes utilisées traditionnellement dans la production fromagère en Europe. Mais la législation en Chine n'était pas entièrement claire sur la légalité ou non de ce type de bactéries.

Un Brie et autres fromages exposés dans la cuisine d'un restaurant à Pékin le 8 septembre 2017
Un Brie et autres fromages exposés dans la cuisine d'un restaurant à Pékin le 8 septembre 2017 ( GREG BAKER / AFP/Archives )

Des rencontres la semaine dernière entre des représentants de l'Union européenne (UE) et des autorités sanitaires chinoises ont permis de débloquer la situation, selon William Fingleton, porte-parole de la délégation de l'UE à Pékin.

Une "note explicative" a ensuite été envoyée par le gouvernement chinois à l'agence chargée de la conformité des produits alimentaires: le document précise que "les cultures bactériennes utilisées pour la production de ces fromages ne sont pas nocives pour la santé", indique M. Fingleton dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Cela a permis au commerce de reprendre immédiatement."

Vincent Marion, de Cheese Republic, se félicite de cette clarification de la jurisprudence.

"Dorénavant, c'est écrit noir sur blanc que cette catégorie de fromages est légalement importable. Donc, c'est très positif pour l'industrie laitière française et européenne, car c'est pour du long terme", déclare-t-il.

"On voit de toute façon depuis plusieurs années qu'il y a une vraie volonté de la Chine de permettre d'avoir de plus en plus de fromages dans le pays."

La consommation de produits laitiers a fortement augmenté en Chine ces dernières décennies, mais le fromage reste principalement consommé par une clientèle étrangère.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Le groupe se renforce dans les maladies rares en mettant la main sur ce spinoff de Biogen...

Publié le 22/01/2018

  FMIDecaux remporte le contrat exclusif du mobilier urbain publicitaire pour 20 ans avec le Yangon City Development Committee      Paris, le 22 janvier 2018 - FMIDecaux,…

Publié le 22/01/2018

Sanofi va acquérir Bioverativ pour 11,6 milliards de dollars Extension de la présence de Sanofi dans la médecine de spécialités et renforcement du…

Publié le 22/01/2018

La directrice générale restera en poste, mais sans les pleins pouvoirs, a annoncé Bruno Le Maire ce weekend...

Publié le 22/01/2018

Selon le 'WSJ', l'annonce pourrait avoir lieu ce matin...

CONTENUS SPONSORISÉS