En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 340.67 PTS
-1.16 %
5 343.50
-1.10 %
SBF 120 PTS
4 284.28
-1.06 %
DAX PTS
12 244.91
-0.92 %
Dowjones PTS
25 299.92
+0.00 %
7 447.17
+0.00 %
1.132
-0.17 %

Les Fillioux, "passeurs" de cognac depuis huit générations

| AFP | 394 | 4 par 1 internautes
( MEHDI FEDOUACH / AFP )

"Je suis un passeur", lance Renaud Fillioux de Gironde, dans son fauteuil en cuir vert foncé, usé avant lui par son oncle Yann et son grand-oncle Maurice... A 39 ans, il est devenu maître assembleur au sein de la maison de cognac Hennessy, un poste occupé par sa famille depuis huit générations.

"C'est un honneur, une responsabilité et un élément de motivation (...) au moment de continuer l'aventure familiale", reconnaît le nouveau "passeur" dans le Grand bureau, une salle de dégustation qui a gardé l'empreinte du passé.

Sous l'oeil de son arrière-grand-père Raymond et de son arrière-arrière-grand-père Alfred, il dirige depuis le 1er juillet le comité de dégustation qui sélectionne les eaux-de-vie, les assemble et veille à leur bon vieillissement pour le compte de Hennessy, propriété du numéro un mondial du luxe LVMH.

A 11h00, Renaud Fillioux et son comité se réunissent dans cette salle lumineuse, "là où tout se décide en matière de cognac". Ils y goûtent une cinquantaine d'échantillons par jour - 10.000 eaux-de-vie chaque année -, apportées par des viticulteurs ou provenant des chais Hennessy à Cognac, dans le sud-ouest de la France.

"J'ai reçu un stock en prenant le rôle de maître assembleur, ma mission sera de l'utiliser au mieux pendant le temps de ma carrière, mais surtout de préparer ce stock pour les générations suivantes", explique-t-il.

- Apprenti pendant 10 ans -

Renaud Fillioux est entré à 24 ans dans le groupe LVMH après un master en "Wine Business" en Australie. Il fait ses armes pendant 10 ans comme apprenti auprès de son oncle Yann Fillioux, qui avait lui-même succédé à l'oncle Maurice en 1991, puis durant 5 ans comme membre du comité de dégustation.

Là, il se constitue un référentiel en comparant les eaux-de-vie et apprend à assurer une continuité du goût pour les 84 millions de bouteilles de cognac Hennessy vendues chaque année, de la Chine aux Etats-Unis.

( MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives )

Toutes marques confondues, 179 millions de bouteilles de cognac ont été vendues en 2016 dans le monde. Et ce, à plus de 95% hors de France: les Etats-Unis représentent depuis plus d'un quart de siècle le premier marché de cette eau-de-vie française réputée de très grande qualité, considérée comme un produit de luxe par excellence. Viennent ensuite le Royaume-Uni et la Chine, où la consommation de cognac a fait un bond spectaculaire depuis une bonne dizaine d'années, comme en Russie.

Renaud Fillioux, enfant du Cognaçais issu d'une famille de viticulteurs-distillateurs, gérait auparavant les relations avec les 1.600 viticulteurs partenaires de la maison Hennessy avant de devenir, selon ses termes, "le garant de la qualité des cognacs et des eaux-de-vie" de ce producteur historique de cognac.

L'histoire entre les familles Fillioux et Hennessy remonte au début du XIXe siècle.

Tonnelier de formation, Jean Fillioux cherche à comprendre pourquoi les eaux-de-vie évoluent durant leur transport en fûts. Son fils poursuit son oeuvre. De génération en génération, le maître assembleur n'a qu'une obsession: améliorer la qualité et créer de nouveaux cognacs comme le XO d'Emile Fillioux en 1870.

"Les éléments qui sont liés à la famille: ne pas faire seulement bien mais très bien. Il y a sûrement des détails qui vont faire la différence. Vous pouvez toujours pousser un cran plus loin. C'est une quête perpétuelle", justifie Renaud, le nouveau maître assembleur.

- Passionné de qualité -

Dans le cognac, cette "passion de la qualité" passe par la transmission familiale, chez les Fillioux comme chez les Hennessy, une famille d'origine irlandaise présente elle aussi dans le cognac depuis huit générations. Mais également chez des viticulteurs ou distillateurs, comme l'entreprise Yvon, qui travaille avec eux depuis plus de 200 ans.

Dans le "chai du fondateur", Renaud Fillioux de Gironde porte son regard sur trois tonneaux au nom de sa famille, trois générations de viticulteurs qui ont apporté leur eau-de-vie chez Hennessy.

L'histoire entre les familles Fillioux et Hennessy remonte au début du XIXe siècle
L'histoire entre les familles Fillioux et Hennessy remonte au début du XIXe siècle ( MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives )

La plus vieille eau-de-vie date de 1800, stockée dans une dame-jeanne au nom de "Guérin", famille dont est issue son arrière-grand-mère. Près de l'entrée se trouve une photo de la reine-mère Elizabeth avec son oncle Maurice Fillioux et Maurice Hennessy, prise en 1983 dans ce même chai.

L'empreinte des Fillioux à Cognac, sur les bords de la Charente, se poursuivra-t-elle? Le maître assembleur n'y pense pas. Son fils n'a que 2 ans mais Renaud Fillioux de Gironde entend bien lui laisser la même liberté que celle dont il a bénéficié: "il n'y a pas eu de pression particulière de ma famille. C'est un choix, une envie."

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom

Publié le 15/08/2018

Le net repli des métaux et autres matières provoque de lourds dégagements sur les valeurs liées de près ou de loin aux 'commodities'

Publié le 15/08/2018

Macy's relève ses objectifs annuels comme il l'avait déjà fait à l'occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre, mi-mai. Le distributeur table désormais sur un bénéfice par…

Publié le 15/08/2018

Après un exercice 2017 décevant

Publié le 15/08/2018

Air France-KLM (+0,73% à 8,842 euros) est une nouvelle fois à l'honneur à la Bourse de Paris. A l'affût de toute information suggérant un règlement rapide de la question de la gouvernance de la…