En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 167.46 PTS
+0.13 %
5 167.00
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 101.45
+0.19 %
DAX PTS
11 335.88
+0.24 %
Dowjones PTS
25 891.32
+0.03 %
7 066.61
+0.00 %
1.133
-0.01 %

Les Etats-Unis vont-ils pouvoir éviter un nouveau shutdown ?

| Boursier | 115 | Aucun vote sur cette news

Le Congrès américain s'active, afin d'éviter un retour au blocage administratif du 'shutdown'...

Les Etats-Unis vont-ils pouvoir éviter un nouveau shutdown ?
Credits Reuters

Le Congrès américain s'active, afin d'éviter un retour au blocage administratif du 'shutdown'. Les parlementaires républicains et démocrates ont conclu hier soir un accord de principe concernant le financement de la sécurité aux frontières. D'après le sénateur républicain Richard Shelby, cité notamment par Reuters, un accord de principe aurait donc été trouvé pour financer la sécurité frontalière jusqu'à fin septembre. Rien ne dit néanmoins que cet accord comprenne les fonds désirés par Donald Trump pour la construction de son fameux mur à la frontière avec le Mexique.

Accord de principe

Shelby assure néanmoins que les parlementaires vont faire le maximum pour peaufiner les derniers détails de l'accord. Les pierres d'achoppement concerneraient surtout les mesures de détention des migrants à la frontière avec le Mexique (financement du nombre de lits dans les centres) et la forme de la 'barrière' physique à la frontière. Quoi qu'il en soit, il semblerait que des avancées tangibles apparaissent dans ces négociations entre parlementaires, afin d'éviter un nouveau 'shutdown', après un blocage historique de 35 jours.

Rappelons que Trump a accepté le mois dernier une réouverture provisoire de l'administration et donc la levée du shutdown, mais seulement jusqu'au 15 février. Le président américain réclame 5,7 milliards de dollars pour le financement de son mur à la frontière mexicaine, mur jugé immoral et trop coûteux par le clan démocrate.

Un financement réduit pour la 'barrière' ?

Un assistant parlementaire ayant requis l'anonymat, cité par Reuters, a affirmé hier soir que l'accord prévoyait 1,37 milliard de dollars pour la construction d'une barrière à la frontière Sud, ce qui correspondrait en fait à un montant assez comparable à celui alloué ces deux dernières années par le Congrès. Aucun financement spécifique ne serait donc destiné au 'mur' de Trump.

L'agence Bloomberg, pour sa part, évoque un accord préliminaire au Congrès accordant 1,375 milliard de dollars pour le financement de 55 miles supplémentaires de clôtures à la frontière. Bloomberg cite à ce sujet des sources anonymes.

Toute la question est donc désormais de savoir si Trump est en mesure d'accepter un 'deal' offrant nettement moins de fonds à la sécurité aux frontières qu'il ne le prévoyait, et ne soutenant visiblement pas son projet de mur. L'accord doit en effet encore être présenté sous forme de projet de loi, et obtenir l'aval des deux chambres du Congrès, puis celui du président américain. Le processus doit être finalisé avant vendredi soir, pour éviter un nouveau shutdown.

Trump peut-il lâcher du lest ?

Le président américain, en déplacement sur cette frontière mexicaine à El Paso, où il était hier en meeting, a une fois de plus insisté sur la nécessité d'un mur, afin de protéger le peuple américain des criminels, de la drogue et du 'déferlement' des caravanes de migrants. "Peut-être que des progrès ont été accomplis, peut-être que non", a glissé le président, qui entend "de toute façon" construire son mur.

Face à l'obstination de Trump, la représentante démocrate Nita Lowey a quant à elle affirmé qu'elle espérait qu'un texte soit présenté dès mercredi. Il s'agit de laisser au Congrès le temps de valider le projet de loi, avant que Donald Trump ne le promulgue éventuellement avant la date fatidique du 15 février, qui marquera l'expiration du financement alloué aux agences fédérales précédemment bloquées.

Évidemment, les derniers commentaires de Trump n'offrent guère d'espoir, le président américain affirmant toujours sa volonté d'obtenir gain de cause sur la question du mur.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2019

Mal embarqué en début de séance, Air France KLM grimpe désormais de près de 4% à 4,8 euros...

Publié le 20/02/2019

Mais un problème de taille critique

Publié le 20/02/2019

Bloc négocié

Publié le 20/02/2019

Bouygues grimpe de 2,30% à 31,50 euros en Bourse et signe la plus forte hausse du CAC 40, tiré par une note d’Oddo BHF, qui juge que le groupe diversifié est en "promotion". Le bureau…

Publié le 20/02/2019

Du 30 octobre au 3 novembre...