En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 557.67 PTS
-0.33 %
5 519.00
-0.01 %
SBF 120 PTS
4 397.99
-0.42 %
DAX PTS
12 282.60
-0.25 %
Dowjones PTS
26 462.08
-0.51 %
7 816.92
+0.42 %
1.114
+0.04 %

Les Etats-Unis veulent accélérer l'arrivée de la 5G

| AFP | 315 | Aucun vote sur cette news
Le président Trump et le président de la FCC Ajit Pai s'expriment sur le développement rapide de la 5G aux Etats-Unis, le 12 avril 2019 à la Maison Blanche
Le président Trump et le président de la FCC Ajit Pai s'expriment sur le développement rapide de la 5G aux Etats-Unis, le 12 avril 2019 à la Maison Blanche ( NICHOLAS KAMM / AFP )

L'administration Trump a dévoilé vendredi ses plans pour accélérer l'installation de réseaux 5G, y compris la promesse de milliards de dollars pour donner aux régions rurales les plus isolées accès à des communications mobiles ultra-rapides.

"Le nouveau réseau 5G améliorera la vie des Américains de bien des manières", a promis le patron de l'agence fédérale de régulation des communications (FCC), Ajit Pai, à la Maison Blanche.

La FCC a annoncé des enchères pour ces nouveaux réseaux et a promis un fonds de 20,4 milliards de dollars pour équiper, dans la décennie, en réseaux ultra-rapides les zones rurales qui, en raison de l'immensité du territoire des Etats-Unis, ont un accès réduit ou inexistant à l'internet.

"De l'agriculture de précision à des réseaux de transports intelligents en passant par la télémédecine et bien d'autres choses, nous voulons que les Américains soient les premiers à profiter de cette nouvelle révolution numérique, tout en protégeant nos innovateurs et nos citoyens. Et nous ne voulons pas que les Américains de la campagne restent sur le carreau", a ajouté M. Pai.

Début avril, la Corée du Sud a frappé un grand coup sur le marché mondial des télécoms, soulignant son avance dans cette nouvelle technologie mobile notamment face à ses deux voisins, la Chine et le Japon, en annonçant la couverture totale du pays en 5G.

Aux Etats-Unis, cette nouvelle technologie est déjà accessible dans certains centres urbains et les annonces de vendredi confirment que Washington compte bien sur le privé pour déveloper les réseaux. Les interrogations sur les risques posés en termes de sécurité nationale avaient laissé penser que le gouvernement pourrait donner la préférence à des réseaux nationalisés.

L'administration Trump, épaulée par quelques alliés, est partie en guerre contre le groupe chinois Huawei, l'équipementier le plus avancé en la matière, parce qu'elle craint qu'il n'ouvre la porte à l'espionnage voire au contrôle des réseaux par Pékin.

La FCC travaille à une règlementation qui permettrait de bannir les équipements du groupe chinois des Etats-Unis.

Le nouveau fonds annoncé vendredi pourrait servir à aider les réseaux mobiles dans les zones rurales à s'équiper sans faire appel à Huawei.

Donald Trump a affirmé que la 5G était une priorité pour son administration.

"Les entreprises américaines doivent être leader mondial dans la technologie mobile", a-t-il dit.

"Les réseaux 5G doivent être sécurisés. Ils doivent être solides. Ils doivent être protégés de l'ennemi parce que nous avons des ennemis", a lancé le président.

Il n'était pas clair vendredi si le fonds promis aux ruraux était abondé d'argent frais ou s'il regroupait l'argent venu de programmes antérieurs.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2019

Dontnod Entertainment publie un chiffre d'affaires de 14,3 millions d'euros en croissance de 48% pour l'exercice 2018, lié au succès de Vampyr écoulé...

Publié le 25/04/2019

Suez et le gouvernement argentin ont conclu et mis en oeuvre un accord transactionnel de règlement en application de la sentence que le CIRDI, centre...

Publié le 25/04/2019

3M a dévissé de plus de 13% en séance à Wall Street, plombé par son avertissement...

Publié le 25/04/2019

Pour le premier trimestre 2019, le chiffre d'affaires d'Ipsos a atteint un niveau record de 422,1 millions d'euros, en croissance de 15% par rapport...

Publié le 25/04/2019

Le chiffre d'affaires de Prodways au premier trimestre 2019 s'établit à 17,4 millions d'euros, soit une hausse de +28,9% par rapport au premier...