En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.63 PTS
+0.97 %
4 831.00
+0.76 %
SBF 120 PTS
3 851.01
+0.76 %
DAX PTS
11 001.31
+0.76 %
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.00 %
1.139
+0.08 %

Les Etats-Unis deviennent une "ploutocratie", estime un ex-président de la Fed

| AFP | 344 | Aucun vote sur cette news
Paul Volcker, l'ex-président de la banque centrale américaine, le 20 avril 2015, à Washington
Paul Volcker, l'ex-président de la banque centrale américaine, le 20 avril 2015, à Washington ( Brendan SMIALOWSKI / AFP/Archives )

L'ex-président de la Fed, Paul Volcker, une légende de la finance, crédité pour avoir dompté l'inflation dans les années 80, a déploré mardi que les Etats-Unis devenaient "une ploutocratie" dirigée par les plus riches.

"Nous sommes dans un sacré bourbier", a affirmé dans une interview au New York Times l'ancien patron de la banque centrale américaine (1979-1987). Agé de 91 ans, M. Volcker, qui s'apprête à publier des mémoires, s'exprime rarement sur la situation politique et économique.

"Le gros problème c'est que nous sommes en train de développer une ploutocratie", une société gouvernée par les plus privilégiés, a affirmé l'ancien banquier central.

"Nous avons un nombre énorme de gens énormément riches qui se sont persuadés qu'ils le sont parce qu'ils sont intelligents et constructifs. Ils n'aiment pas le gouvernement et ils n'aiment pas payer des impôts", a ajouté celui qui fut aussi le conseiller économique en chef du président Obama.

Déplorant "la perte de respect" pour les institutions dont la Réserve fédérale, alors que le président Trump n'a de cesse de critiquer ouvertement la politique monétaire de la Fed, M. Volcker se remémore dans son livre les pressions qu'il a lui-même subies de la part de l'administration Reagan.

Convoqué en 1984 dans la bibliothèque présidentielle attenante au Bureau ovale, il se rappelle que le président Reagan "n'a pas dit un mot" mais que son directeur de cabinet James Baker lui a intimé "l'ordre de ne pas relever les taux d'intérêt avant les élections".

"J'étais sonné", raconte M. Volcker qui à l'époque n'avait pas l'intention d'opérer un tour de vis monétaire. "J'ai supputé ensuite que la bibliothèque avait été l'endroit choisi car contrairement au Bureau ovale, elle n'était probablement pas équipée de système d'enregistrement".

Dans son livre à paraître le 31 octobre ("Keeping at it: The Quest for Sound Money and Good Government" - "A la recherche d'une monnaie saine et d'un bon gouvernement"), M. Volcker raconte aussi qu'il a rencontré Donald Trump deux fois avant que celui-ci ne devienne président.

La première fois, il s'est fait héler dans les rues de Manhattan par le magnat de l'immobilier qui voulait le saluer: "Hey Paul ! Paul ! Hello, je suis Donald Trump !", avait lancé celui-ci.

Une seconde fois, il a déjeuné avec la star de télé-réalité pour lui demander d'utiliser son émission "The Apprentice" pour lever des fonds pour une organisation caritative. "Idée intéressante", aurait affirmé Donald Trump sans donner suite.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

  Boulogne, le 18 janvier 2019   Communiqué de mise à disposition - Ventes de décembre 2018     Renault annonce la mise à…

Publié le 18/01/2019

Le chiffre d'affaires de PCAS s'est établi à 206,7 millions d'euros au 31 décembre 2018, en retrait de 5,3% (-4,6% à taux de change constant). L'activité de Synthèse Pharmaceutique en Santé…

Publié le 18/01/2019

Bureau Veritas annonce la nomination de Matthieu de Tugny, à compter du 1er janvier, en tant que Vice-Président Exécutif du Groupe et prend la direction de la division Marine & Offshore (M&O). Il…

Publié le 18/01/2019

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s'est prononcé dans le cadre de…

Publié le 18/01/2019

Une erreur s'est glissée dans notre dernière dépêche sur Compagnie des Alpes. Les revenus des destinations de loisirs sont stables à 69,31 millions d'euros et non en progression de 38,5%. La…