5 614.51 PTS
-0.13 %
5 546.0
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 475.40
-0.15 %
DAX PTS
13 077.72
-0.28 %
Dowjones PTS
24 715.09
+0.00 %
6 866.25
-0.51 %
Nikkei PTS
22 930.36
-

Les cryptomonnaies sont-elles des fraudes pyramidales ?

| Boursier | 494 | Aucun vote sur cette news

C'est en tout cas l'hypothèse posée jeudi par le président de la Banque Mondiale concernant "la plupart des monnaies virtuelles". La BM s'intéresse en revanche à la technologie "blockchain".

Les cryptomonnaies sont-elles des fraudes pyramidales ?
Credits Reuters

Le récent coup de tabac sur les cryptomonnaies a fait sortir du bois leurs détracteurs, qui semble de plus en plus nombreux. Après l'investisseur vedette Warren Buffett et l'économiste Nouriel Roubini, c'est au tour du président de la Banque Mondiale, Jim Yong Kim, de partager ses doutes au sujet de la grande majorité des monnaies digitales.

M. Jim, qui s'exprimait mercredi lors d'une intervention publique à Washington, a ainsi déclaré que "la grande majorité des cryptomonnaies sont en fait des fraudes Ponzi". Ce type d'escroquerie, aussi appelée fraude pyramidale, consiste en un montage financier frauduleux où les investissements des clients sont essentiellement rémunérés par les fonds procurés par les nouveaux entrants. Le première fraude de ce type a été menée par un dénommé Charles Ponzi en 1919, et la plus récente est celle du financier new-yorkais Bernard Madoff qui a été découverte en 2008 à l'occasion de la grande crise financière des crédits "subprime".

Beaucoup d'appelés pour peu d'élus à l'arrivée ?

Jeudi, la prestigieuse banque d'affaires américaine Goldman Sachs (qui envisage pourtant de se lancer dans la trading de bitcoin) a publié une étude concluant que la valeur de certaines cryptomonnaies tomberont à zéro. Pour les analystes de GS, l'évolution des prix des crypto-devises rappelle grandement celle des cours boursiers durant la bulle Internet. A la fin des années 1990, les moteurs de recherche sur internet étaient pléthoriques, avant que la plupart d'entre eux ne disparaissent et qu'un leader incontestable, Google, ne rafle l'essentiel de ce marché...

Le patron de la Banque Mondiale a indiqué que l'institution, qui finance des prêts aux pays en développement, "étudiait l'utilisation du bitcoin et d'autres cryptomonnaies", mais "on me dit que la grande majorité des cryptomonnaies sont en fait des fraudes Ponzi".

Il a cependant ajouté que la BM étudie tout de même "de très près" la blockchain, la technologie qui sous-tend la création et l'échange sécurisé des monnaies virtuelles. Il a même évoqué un espoir que cette technologie puisse être "utilisée dans les pays en développement pour suivre l'argent plus efficacement" et réduire la corruption.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/05/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

Publié le 18/05/2018

Le démarrage du plan Dimension 2020 commence à porter ses fruits...

Publié le 18/05/2018

A l'issue de l'opération, le FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2018 détiendra 1,93% du capital...

Publié le 18/05/2018

L'assemblée a pris acte de la démission de son poste d'administrateur de Christian de Longevialle...

Publié le 18/05/2018

Paris, France - le 18 mai 2018 CGG annonce que l'homologation de son plan de sauvegarde par le Tribunal de commerce de Paris le 1er décembre 2017 a été confirmée par un arrêt…