5 294.01 PTS
+0.24 %
5 287.5
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 238.06
+0.15 %
DAX PTS
12 493.08
+0.33 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les cryptomonnaies s'emballent encore, le Bitcoin flirte avec les 10.000$

| Boursier | 187 | Aucun vote sur cette news

Retour aux affaires pour le Bitcoin, l'Ethereum et le Ripple

Les cryptomonnaies s'emballent encore, le Bitcoin flirte avec les 10.000$

Les 'cryptos' s'enflamment encore ! Les principales devises numériques se redressent fortement ce jeudi. Le Bitcoin bondit de 12% sur 24 heures et remonte à 9.957$ selon Coinmarketcap, alors que l'Ethereum s'adjuge 10% à 952$. Le Ripple grimpe de 10% sur 24 heures à 1,16$, la crypto-devise centralisée s'accordant même plus de 50% en une semaine. Le Litecoin est catapulté 27% plus haut ce jour à 232$ (+59% sur une semaine)...

Payer ses impôts en 'cryptos' ?

Plusieurs États américains considèrent la possibilité d'autoriser le paiement des impôts en crypto-devises. L'Arizona vient même d'adopter un projet de loi dans ce sens. La législation permettrait aux habitants de payer leur impôt sur le revenu en utilisant le Bitcoin ou d'autres monnaies numériques. Néanmoins, il est stipulé dans le projet de loi que les 'cryptos' éventuellement utilisées comme mode de paiement devront être converties dans les 24 heures en monnaie 'traditionnelle'... Des législateurs du Colorado et du Wyoming ont également exprimé leur intérêt pour une telle solution alternative de paiement...

Nouvelle étude... plus favorable sur les crypto-devises

Après des études pessimistes voire catastrophistes de Goldman Sachs et de la Deutsche Bank sur le Bitcoin et les cryptomonnaies, JP Morgan Chase a livré un rapport plus positif sur le sujet. Il s'agit d'une surprise, puisque le patron de la banque, Jamie Dimon, n'a jamais été un grand défenseur des 'cryptos', bien au contraire.

Les ETF en renfort ?

JP Morgan constate que dix 'ETF' (Exchange Traded Fund) liés au Bitcoin attendent l'approbation des autorités de marché aux États-Unis. Ces fonds 'tracker', calquant la performance de la crypto-devise, pourraient complètement changer la donne pour le Bitcoin, qui est pour l'heure difficilement accessible aux grands investisseurs.

JP Morgan rappelle que l'ETF 'SPDR Gold Shares' lancé en 2004 avait été le premier ETF sur l'or approuvé par la SEC, autorité de marché américaine. Après ce lancement, l'accès à l'or s'était ouvert à de nouveaux investisseurs, leur permettant de diversifier facilement leurs portefeuilles. Entre 2004 et 2011, le prix de l'or s'était envolé de 440$ jusqu'à 1.900$ ! A ce jour, note JP Morgan, l'ETF SPDR Gold Shares est devenu l'un des plus importants du marché, avec plus de 35 milliards de dollars sous gestion !

L'arrivée des ETF simplifierait grandement les choses en offrant une bien meilleure accessibilité et une liquidité fortement accrue. Mieux encore, les ETF permettraient aux opérateurs d'éviter certaines écueils, comme le piratage potentiel ou la fraude. Les affaires récentes (plateformes Coincheck et BitGrail) ont ainsi démontré la forte exposition des investisseurs actuels en cryptommonnaies à certains événements adverses inattendus.

Les 'cryptos' devraient durer

Alors que Goldman Sachs envisage la disparition, à terme, de la majeure partie des monnaies digitales actuelles, JP Morgan juge à l'inverse qu'elles devraient durer. Les crypto-devises "ne devraient probablement pas disparaître complètement, et pourraient facilement survivre sous différentes formes et différents aspects, chez des acteurs désirant une plus grande décentralisation, des réseaux 'peer-to-peer' et de l'anonymat, même si ce dernier est menacé", a lancé JP Morgan.

Potentiel de la blockchain

La technologie sur laquelle reposent les 'cryptos', à savoir la blockchain, est par ailleurs jugée convaincante. Ainsi, JP Morgan constate la puissance de la blockchain et son vaste potentiel. Elle offre une sécurité particulièrement demandée, selon JP Morgan, qui pense que la blockchain peut aider les banques en matière de transparence, de finance de marché, ou encore en tant que système de paiement.

Avis 'bullish' d'experts

Certains experts affichent par ailleurs une confiance inébranlable dans l'avenir des crypto-devises. Jamie Burke, CEO d'Outlier Ventures, compte parmi les investisseurs les plus offensifs sur les cryptomonnaies. Selon des commentaires rapportés par CNBC, Burke estime que les monnaies digitales devraient afficher cette année un 'rally' encore plus puissant que celui de l'année 2017. Selon lui, la capitalisation des cryptomonnaies pourrait même dépasser les 1.000 milliards de dollars en 2018 !

Le Bitcoin, de son côté, pourrait atteindre les 50.000$ cette année, juge Thomas Glucksmann de la plateforme Gatecoin, également interrogé par CNBC. Ce spécialiste évoque les avancées technologiques et les nouveaux produits d'investissement, qui devraient constituer des catalyseurs. "Il n'y a aucune raison de ne pas voir le Bitcoin pousser à 50.000$ d'ici décembre", juge Glucksmann, qui pense que les 'cryptos' devraient profiter d'une reconnaissance accrue des régulateurs, de l'entrée des investisseurs institutionnels sur le marché, et des développements technologiques. D'après ce professionnel, le BTC, qui vient juste de retoucher les 9.000$, pourrait donc être multiplié par plus de cinq cette année.

Les jumeaux Cameron et Tyler Winklevoss, qui comptent parmi les grands investisseurs en Bitcoin et cryptomonnaies, affichent également un optimisme certain. Les jumeaux, jusqu'alors essentiellement connus pour leur procès contre Mark Zuckerberg (ils accusaient le dirigeant de Facebook d'avoir détourné leur idée), ont été parmi les premiers à investir massivement sur le Bitcoin, dès 2012 et 2013. Ils sont considérés depuis l'an dernier comme des milliardaires en Bitcoin. En outre, leur plateforme spécialisée Gemini Trust revendique maintenant 300 millions de dollars d'échanges quotidiens.

Cameron, interrogé par CNBC, a estimé que le Bitcoin allait un jour valoir 40 fois plus, soit plus de 300.000$ - sans toutefois fixer d'horizon de temps. "Nous pensons que le Bitcoin disrupte l'or", a aussi lancé Cameron Winklevoss, soulignant la rareté et le côté pratique du BTC en comparaison de la 'relique barbare'...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

Hybrigenics s'adjuge 4,4% à 0,56 euro en ce début de semaine...

Publié le 19/02/2018

L'analyste passe négatif sur le dossier...

Publié le 19/02/2018

Air France KLM tente un rebond...

Publié le 19/02/2018

Credit Agricole et Citi ont fait leur entrée au capital de SETL, le spécialiste de la blockchain financière, a annoncé ce dernier. Les deux banques rejoignent ainsi Computershare, Deloitte et…

Publié le 19/02/2018

Foncière Atland et le gestionnaire néerlandais de fonds de pensions PGGM annoncent le développement d'un bâtiment dans le Bas-Montreuil, en...

CONTENUS SPONSORISÉS