5 364.60 PTS
-0.03 %
5 357.50
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 269.47
-0.03 %
DAX PTS
13 115.30
-0.40 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+0.00 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les cours du pétrole restent bien orientés dans une actualité chargée

| Boursier | 138 | Aucun vote sur cette news

Stocks américains, situation en Irak et tensions entre l'Iran et les USA en soutien

Les cours du pétrole restent bien orientés dans une actualité chargée
Credits Reuters

Les cours du pétrole restent bien orientés en ce milieu de semaine toujours soutenus par les tensions géopolitiques à travers le monde et l'annonce d'une baisse des réserves américaines d'or noir la semaine passée. Le 'light sweet crude' pour livraison novembre avance de 0,3% à 52,2 dollars sur le New York Mercantile Exchange alors que le baril de Brent de la mer du Nord gagne 0,7% à 58,3 dollars à Londres.

Selon les données de l'American Petroleum Institute, les stocks hebdomadaires américains de brut ont chuté de 7,1 millions de barils la semaine passée, du jamais vu depuis la mi-août. En attendant les chiffres officiels du gouvernement dévoilés cet après-midi, cette annonce tend à confirmer la vigueur de la demande de l'autre côté de l'Atlantique et ce alors que la production américaine dans le Golfe du Mexique reste toujours perturbée par les dégâts causés par l'ouragan Nate.

La situation instable en Irak après le référendum d'indépendance kurde reste également surveillée de près par les opérateurs même si aucun combat n'a finalement opposé Irakiens et Kurdes. " La reprise par le gouvernement et le ministère du pétrole de l'ensemble des installations et des champs pétrolifères, ainsi que des stations de pompage et des oléoducs de la province de Kirkouk et dans des zones dites disputées va permettre un retour à l'ordre ", a affirmé le ministre du pétrole irakien, Jabbar Al-Louaïbi. Une zone au sein de laquelle la production de brut atteint près de 400.000 barils par jour.

"Les inquiétudes sur la situation en Irak et au Kurdistan se dégonflent rapidement", explique à Bloomberg, John Kilduff, associé au sein du hedge-fund new-yorkais Again Capital LLC. "La prime de risque qui avait été incorporée dans les prix à partir de ce qui semblait être une bataille importante est en train de disparaitre parce qu'il n'y a pas eu de bataille".

Outre la situation en Irak, la tension entre l'Iran et les États-Unis reste assez forte depuis que le président américain, Donald Trump, a refusé la semaine dernière de certifier le respect de l'accord sur le nucléaire, laissant au Congrès 60 jours pour décider de nouvelles mesures contre Téhéran.

Enfin, les appels de multiples officiels de l'Opep à prolonger l'accord de baisse de la production au-delà de mars 2018 apportent aussi un soutien aux cours pétrolier. Le cartel a un "accord général" pour prolonger les réductions de production au-delà de mars, a par exemple dernièrement déclaré Amir Zamaninia, vice-ministre iranien du pétrole.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Rubis évolue sur de nouveaux sommets en bourse, en hausse de 2,4% à 59,8 euros en fin de matinée...

Publié le 22/11/2017

Si certains observateurs se plaignent régulièrement de l'impéritie financière d'EDF (+1,4% à 10,195 euros), il semble que dans le financement de la construction de la centrale nucléaire…

Publié le 22/11/2017

Les opérations SRD cesseront le 28 novembre...

Publié le 22/11/2017

Avoir un socle d'actionnaires stable correspond à la nature même de notre métier

Publié le 22/11/2017

Troisième trimestre légèrement inférieur aux attentes

CONTENUS SPONSORISÉS