En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Les contrats aidés seront "ciblés" sur les plus éloignés de l'emploi

| AFP | 282 | Aucun vote sur cette news
La ministre du Travail Muriel Penicaud lors d'une visite dans un Pôle emploi à Lyon, le 4 août 2017
La ministre du Travail Muriel Penicaud lors d'une visite dans un Pôle emploi à Lyon, le 4 août 2017 ( ROMAIN LAFABREGUE / AFP/Archives )

Les emplois aidés, dont le nombre va diminuer en 2017, seront "ciblés" sur les personnes les plus éloignées de l'emploi et réservés aux secteurs qui en ont "le plus besoin", dit la ministre du Travail Muriel Pénicaud samedi dans un entretien au Monde.

"C'est faux de dire qu'on va les supprimer: on va les cibler sur les personnes les plus éloignées de l'emploi et dans les secteurs où il y en a le plus besoin, notamment pour l'accompagnement des élèves handicapés, l'outre-mer et l'urgence en matière sociale et sanitaire", dit la ministre dans un entretien publié sur le site internet du quotidien.

Associations et collectivités locales protestent depuis quelques jours contre la diminution de ce dispositif aidé financièrement par l'Etat qui permet l'embauche de personnes éloignées de l'emploi.

Pour le gouvernement, qui prévoit une enveloppe de 310.000 contrats aidés en 2017 contre 459.000 signés en 2016 et une nouvelle baisse en 2018, ces contrats "subventionnés par l'Etat" sont "précaires, souvent à temps partiel" et ne peuvent être "l'instrument majeur de la politique de l'emploi".

"Il n'est pas raisonnable de faire croire que c'est une solution efficace, quand seulement un demandeur d'emploi sur quatre dans le secteur non marchand trouve ensuite un emploi durable", dit Mme Pénicaud, souhaitant développer davantage "les formations longues, afin de favoriser l'emploi durable".

Ainsi, près de 15 milliards d'euros sur cinq ans devraient être consacrés à la formation, soit "potentiellement un million de personnes en formation chaque année", précise-t-elle.

Concernant la réforme engagée du code du travail, dont la concertation avec les organisations syndicales et patronales s'est achevée vendredi, la ministre rappelle que les ordonnances seront "développées" le 31 août mais n'en précise pas le contenu.

En matière de chômage, Muriel Pénicaud, qui n'a pas souhaité commenter les indicateurs mensuels depuis son arrivée au ministère, préfère "partager chaque trimestre une analyse du marché du travail" pour "une mise en perspective dans la durée". Elle évoque la date du 5 septembre pour cette première information baptisée "rendez-vous de Grenelle".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.