En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Les auto-écoles "inquiètes" des annonces de Macron sur le permis de conduire

| AFP | 286 | Aucun vote sur cette news
A partir de l'année prochaine, les conducteurs novices pourront réduire le délai probatoire, qui les obligeait à patienter pour obtenir la totalité des 12 points, en suivant une formation
A partir de l'année prochaine, les conducteurs novices pourront réduire le délai probatoire, qui les obligeait à patienter pour obtenir la totalité des 12 points, en suivant une formation "post permis" de sept heures ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

"Inquiétude", "mauvaise idée", "déclaration de guerre": les professionnels de l'éducation routière accueillent avec surprise et défiance l'annonce jeudi d'Emmanuel Macron d'"intégrer le code à la partie scolaire" dans le cadre d'une baisse du coût du permis de conduire.

Les trois organisations CNPA-Education routière (majoritaire), Union nationale intersyndicale des enseignants de la conduite (Unidec) et Union nationale des indépendants de la conduite (Unic) devaient discuter "rapidement" d'une éventuelle réponse.

"On a été très surpris. Si cette annonce est raisonnée et vraie, nous sommes inquiets", affirme à l'AFP Richard Zimmer, vice-président du CNPA-Education routière.

"C'est populaire et facile d'annoncer qu'on va faire le code gratuit à l'école. Mais le permis n'est pas un bien de consommation. On parle de sécurité routière, c'est une formation, c'est la vie des gens", ajoute-t-il, rappelant qu'"il y a une mission parlementaire sur la qualité de la formation au permis de conduire qui doit rendre son rapport mi-décembre".

"Les auditions sont en cours donc si on annonce les résultats avant le rapport, c'est une méthode étonnante", déplore le président de l'Unidec Patrick Mirouse, pour qui ce projet est "une très mauvaise idée".

"Le code n'est pas ce qui coûte cher, c'est sur le volet pratique qu'il faut agir. Il y a d'autres leviers", estime-t-il: "Si le gouvernement veut réduire le coût, qu'il supprime la TVA, on gagnera 400 euros par formation".

"Sceptique" et "inquiet", le président de l'Unic Philippe Colombani voit "une déclaration de guerre" dans cette "annonce populiste destinée à montrer qu'il (Macron) agit pour le pouvoir d'achat, après les polémiques sur le gasoil."

"L'idée de passer le code à l'école est un serpent de mer qui revient régulièrement mais jusqu'à présent même l'Éducation nationale a toujours dit qu'elle n'en voulait pas", poursuit-il: "Les profs n'ont pas la compétence et les connaissances pour l'enseigner. J'imagine que ça veut dire qu'on va demander aux professionnels de la conduite d'aller dans les écoles mais comment cela va-t-il se passer ? Qui va les choisir ? Qui va les payer ?"

Le président Macron a annoncé que le gouvernement allait "drastiquement baisser le coût du permis" de conduire, et notamment "intégrer le code à la partie scolaire", sans plus de précisions. Cela se fera dans le projet de loi d'orientation des mobilités attendu en fin d'année.

En 2012, un projet visant à enseigner le code de la route dans les lycées, proposé par Ségolène Royal dans la région Poitou-Charentes qu'elle présidait, avait suscité une vive mobilisation des auto-écoles. Mme Royal avait fait marche arrière.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…