En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
-
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Les attaques de Trump contre le gazoduc Nord Stream 2, "concurrence déloyale" selon le Kremlin

| AFP | 299 | Aucun vote sur cette news
( Dario INGIUSTO / AFP )

Les critiques formulées par le président américain Donald Trump contre le projet de gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l'Allemagne constituent une forme de "concurrence déloyale", a dénoncé jeudi le Kremlin.

"Nous considérons (ces attaques) comme de la concurrence déloyale. Il s'agit d'une tentative de contraindre les clients européens à acheter du GNL plus cher, qui peut leur être fourni depuis d'autres endroits", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"C'est une question de concurrence économique et c'est dans le cadre de cette concurrence économique que les clients doivent prendre leur décision de choisir tel ou tel fournisseur", a poursuivi M. Peskov.

"Pendant des dizaines d'années, la Russie a confirmé et confirme encore son statut de garant fiable de la sécurité énergétique de l'Europe. Aucun autre fournisseur n'a jusqu'à présent démontré une grande stabilité ou fiabilité dans la fourniture de gaz par gazoduc", a-t-il ajouté.

Donald Trump a de nouveau fustigé mercredi le projet de gazoduc Nord Stream 2, qui vise à doubler les capacités de livraison de gaz russe en Europe en passant par la mer Baltique et en évitant l'Ukraine, avec qui la Russie entretient des relations conflictuelles.

Le gazoduc Nord Stream 2, dont la mise en service est prévue début 2020, a une capacité de 55 milliards de m3 par an, ce qui doit permettre de doubler les capacités du premier Nord Stream, qui transporte du gaz de la côte baltique de la Russie jusqu'à l'Allemagne.

Les Européens restent néanmoins divisés sur ce projet, tandis que les Etats-Unis, grand producteur de gaz naturel, se sont récemment lancés dans une offensive commerciale à la recherche de nouveaux débouchés, soutenue par Donald Trump.

M. Trump s'en est pris mercredi avec une virulence inédite à Berlin en assurant que "l'Allemagne est complètement contrôlée par la Russie" en raison de sa dépendance au gaz russe.

"De telles fournitures de gaz ne mènent pas à la dépendance d'une des parties sur l'autre, mais à une dépendance mutuelle, qui est une garantie de la stabilité et du développement d'une coopération mutuellement bénéfique", a déclaré M. Peskov jeudi.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Donald Trump doivent tenir leur premier sommet bilatéral lundi à Helsinki.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…