En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 374.13 PTS
-0.45 %
5 376.50
-0.36 %
SBF 120 PTS
4 305.00
-0.36 %
DAX PTS
12 552.39
-0.07 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
+0.00 %
1.169
-0.22 %

Les agriculteurs veulent prendre la main sur la question des phytosanitaires

| AFP | 246 | Aucun vote sur cette news
Une trentaine d'organisations agricoles s'engagent à travailler sur la question des produits phytosanitaires
Une trentaine d'organisations agricoles s'engagent à travailler sur la question des produits phytosanitaires ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Une trentaine d'organisations agricoles menées par la FNSEA ont pris l'engagement mardi de travailler sur la question des produits phytosanitaires, un moyen de prendre la main sur une question largement médiatisée pour laquelle les agriculteurs ont souvent le mauvais rôle.

"Près de 30 organisations agricoles nous ont rejoints pour définir un +Contrat de solutions+, et non pas une foule d'interdiction", a déclaré la présidente du premier syndicat agricole français, Christiane Lambert, insistant lors d'une conférence de presse sur le fait que les agriculteurs ne sont pas dans le déni" et "ne sont pas insensibles aux attentes des citoyens".

Parmi les organisations signataires se trouvent les interprofessions des productions végétales et animales, les instituts de recherche publics, des représentants du machinisme agricole, ainsi que les fabricants de produits phytosanitaires et de biocontrôle.

Cette charte, pour laquelle les organisations doivent encore préciser les objectifs qu'eiles poursuivent et leur calendrier, doit permettre une "trajectoire de progrès" car "nous voulons rappeler que notre activité s'inscrit dans le temps long", a indiqué Mme Lambert.

Les agriculteurs utilisent la lutte chimique pour la protection des plantes contre les maladies, les ravageurs et les mauvaises herbes, mais ce n'est pas leur seul mode d'actions. Il existe aussi la recherche variétale pour trouver des espèces résistantes aux maladies, la robotique pour le binage des parcelles ou les drones pour l'agriculture de précision, mais aussi le biocontrôle qui utilise des alternatives naturelles pour protéger les cultures.

Le but de cette charte est de montrer que les agriculteurs sont "force de proposition" et de trouver des solutions en combinant tous ces modes de protection, puis de les porter à la connaissance des agriculteurs par la formation et le conseil.

"Le monde agricole se prend en main pour répondre aux défis sociétaux mais interpelle le gouvernement afin qu'il réponde à notre main tendue. Ce nouveau contrat doit être signé à deux pour être efficace et porteur d'espoir", a indiqué la FNSEA dans un communiqué.

"Le chiffre d'affaires des entreprises de biocontrôle en France est de 110 millions d'euros" et représente 5% du marché hexagonal de la protection des plantes a par exemple expliqué Antoine Meyer, président d'IBMA France, en indiquant espérer "tripler ces ventes d'ici 2025".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Total Gabon met fin à trois séances de baisse ce lundi, en hausse de 3,7% à 141 euros...

Publié le 23/07/2018

Déclaration des transactions sur actions propres réalisées du 16 au 20 juillet 2018     Paris, le 23 juillet 2018     Présentation agrégée par jour et par…

Publié le 23/07/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 23/07/2018

Après avoir repoussé de deux jours la période d'offre de son introduction en Bourse, Navya revoit désormais sa fourchette de prix...