5 414.49 PTS
+1.22 %
5 410.0
+1.27 %
SBF 120 PTS
4 321.12
+1.27 %
DAX PTS
13 311.64
+1.59 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 901.77
+1.55 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le temps où la finance était "notre ennemie" est "révolu" pour Bruno Le Maire

| AFP | 366 | 4 par 1 internautes
Le minsitre de l'Economie Bruno Le Maire le 20 novembre 2017 à Paris
Le minsitre de l'Economie Bruno Le Maire le 20 novembre 2017 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré vendredi à Pékin que la finance n'était plus "l'ennemie" de son pays et affiché l'objectif de faire de la place de Paris le leader de la finance verte.

"La France veut redevenir une grande place financière mondiale", a affirmé le ministre à l'ouverture du 5e dialogue économique et financier de haut niveau entre la France et la Chine à Pékin, où il s'est rendu pour préparer la visite d'Etat du président Emmanuel Macron en début d'année prochaine.

"Le temps où la France déclarait que la finance était notre ennemie est révolu", a assuré M. Le Maire, en présence du vice-premier ministre chinois Ma Kai, dans une évidente allusion aux propos de l'ex-président François Hollande qui avait qualifié la finance "d'ennemie" lors de son discours du Bourget pendant la campagne présidentielle de 2012.

"La France veut faire de la finance un élément de puissance économique et de coopération avec ses grands partenaires, au premier rang desquels la Chine", a insisté le ministre.

Celui-ci a toutefois précisé que son pays ne cherchait pas à attirer "la finance prédatrice et vorace", mais celle "au service de véritables projets économiques, du développement des entreprises et du développement durable".

M. Le Maire a d'ailleurs rappelé le prochain sommet du 12 décembre à Paris sur les financements climatiques lancé par Emmanuel Macron.

"Paris veut être leader en matière de finance verte", a-t-il déclaré. "Une finance au service des projets environnementaux, de la transition écologique du financement des projets éoliens, de la recherche en matière de stockage des énergies renouvelables", a-t-il ajouté.

M. Le Maire a saisi l'occasion pour répéter le message qu'il est venu porter aux autorités chinoises, exigeant de la "réciprocité" dans les relations commerciales et économiques avec la Chine.

"Il faut de la réciprocité, des avantages mutuels pour que le commerce puisse être un facteur de paix et de développement dans le monde", a-t-il expliqué. "C'est la meilleure réponse à un protectionnisme brutal qui n'apportera rien de bon ni à nos peuples ni à la croissance mondiale", a-t-il insisté.

Pour sa part, le vice-premier ministre chinois a insisté sur la "complémentarité" entre la France et la Chine et a plaidé pour que les deux pays "créent de nouveaux moteurs de croissance dans le monde", notamment à partir de l'innovation et des nouvelles technologies.

"Nous travaillons déjà dans le secteur nucléaire, l'aéronautique et dans les secteurs de l'économie verte. Nous voulons étendre cette coopération à la finance", a-t-il affirmé.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

CNP Assurances et Malakoff Médéric ont signé un accord d’une durée de cinq ans pour développer l’assurance santé, la prévoyance et l’épargne patrimoniale auprès de leur clientèle…

Publié le 18/12/2017

L'Autorité de la Concurrence vient d'accorder son feu vert au rachat de la Martinière Groupe (Le Seuil, Points…) par la société Médias-Participations (Dargaud, Dupuis…). L'Autorité a…

Publié le 18/12/2017

Avec le passage de la " Maturity Gate 6.2 ", ArianeGroup et ses partenaires industriels franchissent une nouvelle étape majeure du développement d'Ariane 6, programme phare de l'Agence spatiale…

Publié le 18/12/2017

Saison été 2018...

Publié le 18/12/2017

Le Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Déchets Urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) a attribué à Suez, en partenariat avec TIRU, à travers la...

CONTENUS SPONSORISÉS